La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Allégations de Benoît Labonté : « Une enquête publique élargie est plus que (...)

Allégations de Benoît Labonté : « Une enquête publique élargie est plus que jamais nécessaire », Amir Khadir

mardi 27 octobre 2009


communiqués tiré du site de QS
Le 23 octobre 2009


Montréal, le 23 octobre - En réaction aux allégations de l’ancien chef de l’opposition à l’Hôtel de ville de Montréal Benoît Labonté, le député de Mercier Amir Khadir réitère la nécessité de mettre sur pied une enquête publique élargie à d’autres secteurs que celui de la construction pour faire toute la lumière sur les liens qui existent entre le monde politique et l’ensemble des contrats publics, tant au municipal qu’au provincial, « faute de quoi, la suspicion de la population envers ses élus risque de prendre une ampleur malsaine. »

Par ailleurs, le député de Mercier réfute avec vigueur les allégations de Benoit Labonté voulant que tous les partis sans exception reçoivent du financement des grandes entreprises, par l’entremise de prête-noms. « S’il existe un seul parti qui fait la preuve jour après jour de sa totale indépendance vis-à-vis de l’entreprise privée, c’est bien Québec solidaire. Parlez-en aux Osisko, Quebecor et Power Corp de ce monde », de conclure Amir Khadir.


Escouade anti-corruption : « Le ministre Dupuis teste la patience de la population », Amir Khadir

Le 22 octobre 2009
Montréal, le 22 octobre - Le député de Mercier Amir Khadir estime que « même si la création d’une escouade anti-corruption dans le secteur de la construction constitue un pas dans la bonne direction, c’est loin, très loin d’être suffisant. Par définition, une escouade policière se limite à désigner des coupables, sans s’attaquer aux racines du problème. Une enquête publique demeure plus que jamais nécessaire. Elle devrait être élargie à d’autres secteurs que celui de la construction pour faire toute la lumière sur les liens qui existent entre le monde politique et l’ensemble des contrats publics, tant au municipal qu’au provincial. Devant la nature et le nombre d’allégations qui sortent tous les jours, tout porte à croire qu’une large partie du système est vicié.

« Le ministre Dupuis teste la patience de la population, qui réclame une enquête publique, pas juste des mesures pour gagner du temps. »


Collusion dans la construction : Québec solidaire réclame une commission d’enquête
Le 16 octobre 2009

Montréal, le 16 octobre - Suite aux nombreuses allégations de collusion dans le secteur de la construction, le député de Mercier Amir Khadir réitère sa demande qu’une commission d’enquête soit mise sur pied le plus rapidement possible. « Seule une commission d’enquête, couplée à une enquête policière, permettra de faire toute la lumière sur ces pratiques scandaleuses. Selon toutes les apparences, il s’agit là non pas de cas isolés, mais bien d’un système généralisé. Les contribuables québécois sont les dindons de la farce de ce système mafieux, eux qui doivent payer jusqu’à 37% de plus pour chaque kilomètre carré de route. Les contribuables québécois méritent le respect, déjà qu’ils seront appelés à se serrer la ceinture à cause des multiples hausses de tarifs prévues par le gouvernement libéral. »

Le député de Mercier estime en outre que « le refus du ministre de la Sécurité publique Jacques Dupuis de mettre sur pied une commission d’enquête apporte de l’eau au moulin de ceux qui pensent que le gouvernement a quelque chose à cacher dans toute cette histoire. »