La Gauche

Accueil > Écologie > Barrer la route au nucléaire au Québec

Barrer la route au nucléaire au Québec

samedi 12 décembre 2009

’’Les citoyenNEs MauricienNEs pour le déclassement nucléaire’’ organisait le samedi 12 décembre une manifestation DEVANT les centrales nucléaires Gentilly-1 et Gentilly-2. Voici leur argumentaire.

Nos raisons pour barrer la route au nucléaire

Politique

1. Parce qu’Hydro-Québec a gagné le prix de la Noirceur, remis à « l’organisme public qui manifeste le moins de transparence et pose le plus d’obstacles à la diffusion de l’information ».

2. Parce que l’Assemblée Nationale a adopté une motion qui interdit l’enfouissement de déchets et de combustibles irradiés en provenance de l’extérieur du Québec sur le territoire du Québec.

3. Parce que nous avons le droit d’être informé de la contamination assiège notre air, notre eau, nos terres.

4. Parce qu’on a pas voté pour ça !

5. Parce que l’achat de Pointe Lepreau est illégitime.

6. Puisqu’il faut environ 10 ans pour construire un seul réacteur nucléaire, cette avenue est totalement hors délai face à l’urgence climatique.

7. Parce que le nucléaire ne représente que 2,4 % de l’énergie consommée dans le monde. Elle n’est pas essentielle.

Environnemental

8. Parce que face au changement climatique, de vraies solutions existent, comme la conservation de l’énergie, l’efficacité énergétique et le développement des énergies vertes.

9. Parce qu’il est déconseillé de consommer tout produit alimentaire cultivé ou élevé dans un rayon de 8 km d’une centrale, et selon certains, dans un rayon beaucoup plus grand.

10. Parce que la dispersion des radionucléides est très aléatoire, fonction des vents et précipitations, et que nous ne savons pas quelle quantité d’éléments radioactifs nous absorbons chaque jour.

11. Parce que le nucléaire n’est pas vert !

12. Parce que les déchets radioactifs sont dangereux pendant des centaines de milliers d’années et qu’il n’existe aucune solution pour empêcher les fuites de radioactivité dans l’environnement.

13. Parce que l’uranium est une ressource dangereuse et non-renouvelable.

14. Parce que le nucléaire utilise 25 000 fois plus d’eau que les énergies éolienne et solaire pour produire 1 kWh électrique…

15. Parce que de nombreux déchets et résidus dangereux sont produits tout au long de la chaîne de l’uranium et du nucléaire ; des résidus qui demeurent radioactifs et qui se doivent d’être gérés et surveillés pendant des milliers d’années.

Santé publique
16. Parce que toute dose de rayonnement comporte un risque cancérigène et génétique selon la Commission Internationale de Protection Radiologique.

17. Parce que selon 81 médecins québécois dont 16 dans notre région, le recours à l’énergie nucléaire est la pire solution possible dans l’effort pour contrecarrer le réchauffement planétaire.

18. Parce que l’effet cumulatif des radiations auxquelles nous sommes exposées est à long terme aussi dangereux pour la santé qu’une seule forte exposition.

19. Parce que 20 médecins ont remis leur démission si l’exploration d’uranium se poursuit sur la Côte-Nord.

20. Parce que les limites tolérées en tritium au Canada sont les plus élevées des pays nucléarisés.

[Au Canada : 7000 Bq/ L (Becquerels/L), alors que les standards États-Uniens sont de 740 Bq/L, Européens : 100 Bq/L et Californiens :15 Bq/L.]

21. Parce qu’une étude scientifique allemande démontre une augmentation de 117 % des cas de leucémies infantiles jusqu’à 5 km autour de certaines centrales nucléaires.

22. Parce que parmi les dangers des radiations sur la santé humaine on parle d’effets mutagènes et tératogènes irréversibles, demalformations congénitales, fausses-couches, problèmes de thyroïde, stérilité, leucémies, cancers (poumons, foie…)

23. Parce qu’une récente étude met en lumière un risque de cancer accru de 50% chez les travailleurs du nucléaire.

Économique

---

24. A investissement égal, les économies d’énergie et les énergies renouvelables créent 15 fois plus d’emplois que le nucléaire.

25. Parce que ce sont les payeurs de taxes qui, au Québec, auront à assumer l’entière responsabilité des déboires financiers du soutien à la filière nucléaire.

26. À cause du vieillissement prématuré des centrales nucléaires CANDU.

27. Parce que les centrales produisent par centaines les substances les plus toxiques connus de la science, les déchets radioactifs émis par les centrales nucléaires sont si toxiques que les coûts évalués pour les entreposer pendant des centaines de milliers d’années se chiffrent à des dizaines voire des centaines de milliards de dollars.

28. Le secteur des énergies renouvelables, encore émergent, représente déjà 2,5 millions d’emplois dans le monde.

Sécurité

29. Parce que nous ne sommes pas à l’abri d’un incident nucléaire qui raserait toute forme de vie sur des kilomètres.

30. Parce que notre industrie nucléaire est incapable de résoudre les problèmes sérieux liés au manque de maîtrise de sa technologie, de son inaptitude à fournir une planification financière réaliste de ses projets, (…).

31. Parce qu’un réacteur de type Candu est sujet à s’emballer à cause d’une faiblesse majeure dans la conception du cœur du réacteur. Un manque d’eau soudain peut causer une augmentation considérable et rapide de la chaleur produite par la fission de l’uranium, possiblement accompagnée de dommages au cœur du réacteur.

32. Le plutonium généré par les centrales de type CANDU est le principal matériau explosif des arsenaux nucléaires du monde, matériau tellement dangereux pour la planète que des inspections et des mesures de sécurité internationales doivent avoir lieu à Gentilly-2 au Québec.

33. Parce que l’uranium peut être réutilisé pour produire du plutonium, composante essentielle à l’armement nucléaire.

Social et paix dans le monde

34. La centrale nucléaire Gentilly-2 ne rencontre pas les nouvelles normes de sécurité internationales nucléaire.

35. Parce que les déchets laissent un héritage lourd de conséquences à nos enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants, …

36. Parce que plus de réacteurs, ce sont plus d’équipements et de matières nucléaires en circulation dans le monde.

37. Parce qu’un sondage fait en juin 2008 par la firme Angus Reid faisait état que 62% des québécois ne veulent pas investir du nouvel argent dans le nucléaire.

38. Parce que les citoyennes et citoyens du Québec se disent non suffisamment informés des risques impliqués dans l’opération complexe du réacteur G-2 de type CANDU conçu par AECL, en opération depuis 1983 à Bécancour.

39. Parce que les conséquences d’un tel accident incluent un déversement important de radioactivité dans l’environnement, avec des impacts extrêmement négatifs pour la santé et la sécurité des citoyens, et hypothèquerait la valeur foncière des terres agricoles et des terrains des particuliers.

Références :
www.don’t nuke the climate.org
Lettre adressée au Conseil d’administration d’Hydro-Québec : Risques associés au projet de réfection de Gentilly-2 et proposition de retrait du projet. Concertation et rédaction : Michel Duguay physicien nucléaire.
Du même document, l’ANNEXE 1, 4 juin 2009, Évaluation prudente du projet de réfection du réacteur nucléaire Gentilly-2.
L’énergie nucléaire n’est pas une énergie propre et verte, par Gordon Edwards.
Lettre aux médecins de Éric Notebaert, M.D. M.Sc