La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Québec solidaire > Budget conservateur - "Des trous béants", constate Québec Solidaire

Budget conservateur - "Des trous béants", constate Québec Solidaire

jeudi 4 mai 2006

Pour Québec solidaire, le budget du ministre Flaherty est à l’image de son gouvernement : conservateur et néolibéral. Pas un mot sur l’accord de Kyoto, rien sur la lutte à la pauvreté et à l’itinérance, des miettes pour les garderies mais des sommes considérables pour les infrastructures routières et l’armée canadienne.

L’obsession de la sécurité est bien présente : agrandissement de prisons, embauche de 1000 nouveaux agents de la GRC, mais une somme dérisoire (20 millions) pour s’occuper des jeunes de la rue. La réduction annoncée de la TPS figure bel et bien au budget, au même titre que d’autres mesures d’allègements fiscaux des particuliers. Mais le gouvernement annonce aussi des réductions fiscales du côté des entreprises. Le ministre se dit fier de voir les revenus de l’Etat diminuer en proportion du PIB.

"Mais quelle fierté y a-t-il à diminuer ainsi les revenus de l’Etat alors que les besoins des populations québécoise et canadienne sont criants ? Le réseau québécois des services de garde a un urgent besoin de fonds pour être consolidé. Des familles entières peinent à se loger décemment. Les services sociaux et de santé, de même que l’éducation doivent pouvoir compter sur des revenus additionnels qui arrivent au compte goutte", de dire Françoise David, porte-parole de Québec solidaire.

Des montants sont prévus pour aider diverses catégories de la population : agriculteurs, pêcheurs, apprentis, personnes handicapées. Cela ne peut faire oublier l’orientation fondamentale de ce gouvernement : le moins possible d’Etat, le moins possible de services publics, sans oublier l’alignement de plus en plus évident avec le gouvernement américain. "Le gouvernement Harper vient d’obtenir un accord à rabais dans le dossier du bois d’oeuvre. Ce qu’il offre à Georges W. Bush en retour ? Une complicité sans faille avec le gouvernement des Etats-Unis dans ses operations guerrières et dans son délire sécuritaire. Québec solidaire dénonce cette alliance qui n’est ni dans l’intérêt du peuple québécois ni dans celui du peuple canadien", d’affirmer Amir Khadir, porte parole de Québec solidaire.

"Le gouvernement Harper promet d’en arriver à l’équilibre fiscal avec les provinces, mais il y a loin de la coupe aux lèvres. Le Québec ne devrait pas pavoiser trop vite", conclut Françoise David.

Né en février 2006 de la fusion du mouvement Option citoyenne et de l’Union des forces progressistes, Québec solidaire est un parti de gauche écologiste, démocrate, féministe, altermondialiste et souverainiste consacré à la promotion et à la défense du bien commun et de la justice sociale.


Renseignements : Eric Martin, responsable des relations medias, Québec Solidaire, (514) 583-5837