La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Compressions à Radio-Canada : Québec solidaire dénonce la stratégie (...)

Compressions à Radio-Canada : Québec solidaire dénonce la stratégie d’étouffement du gouvernement Harper

mardi 31 mars 2009

Montréal, le 26 mars - Québec solidaire dénonce vivement les compressions à Radio-Canada effectuées par le gouvernement Harper et réitère la nécessité d’assurer à Télé-Québec un financement stable.


Tiré du site de Québec Solidaire
26 mars


« En refusant de financer adéquatement Radio-Canada, il est clair que le gouvernement Harper cherche à étouffer la société d’État à petit feu, jusqu’à ce qu’il n’en reste que des miettes, a affirmé la porte-parole de Québec solidaire Françoise David. Par aveuglement idéologique, ce gouvernement refuse de reconnaître l’importance de la société d’État pour la promotion de la culture et pour la démocratie.

« Je déplore tout particulièrement les coupures effectuées dans le service de l’information. Ce gouvernement a-t-il si peur des journalistes qu’il doive leur enlever les moyens de faire leur travail ? Si le gouvernement Harper cherchait à tuer le « chien de garde de la démocratie » qu’est l’information, il ne s’y prendrait pas autrement. Ces compressions mettront également à mal l’information régionale, déjà passablement amochée au cours des dernières années », a déploré Françoise David.

« Ajoutons que ces compressions arrivent en pleine période de crise économique, ce qui est totalement irresponsable, a pour sa part déclaré le député de Mercier Amir Khadir. N’y a-t-il pas suffisamment de chômeurs et de chômeuses comme cela au pays ?

« Ces coupures soulignent toute l’importance pour le Québec d’assurer un financement stable à Télé-Québec, qui ne soit pas à la merci des humeurs ou de l’idéologie des gouvernements en place. On doit donner à Télé-Québec les moyens de remplir adéquatement son mandat : soit d’être à la fois un outil d’infomation et d’éducation populaire accessible sur l’ensemble du territoire », a conclu Amir Khadir.