La Gauche

Accueil > Gauche socialiste > Quatrième Internationale > Congrès du LPP (Pakistan) : message de la Quatrième Internationale

Congrès du LPP (Pakistan) : message de la Quatrième Internationale

lundi 22 février 2010, par Penny Duggan

23 janvier 2010

Chers camarades,

Nous vous apportons, à l’occasion de votre cinquième congrès, le salut de la Quatrième Internationale et de ses organisations.

Nous avons suivi avec beaucoup d’enthousiasme le développement de votre parti toutes ces dernières années et la façon dont vous avez su faire face à une situation politique changeante, mais toujours très difficile pour les mouvements populaires.

Nous pensons notamment à votre engagement auprès du Mouvement des Avocats pour le renversement de la dictature Musharraf, à votre défense intransigeante des droits démocratiques et des minorités menacées par le fondamentalisme religieux, à votre combat constant pour offrir une alternative progressiste et solidaire face aux menaces conjointes du talibanisme et du militarisme, à l’aide que vous apportez au renforcement des luttes des femmes, des jeunes, des ouvriers et des paysans, à votre participation active aux forums sociaux et à l’internationalisme que vous manifestez dans une partie du monde en état de guerre permanent, dominée par le face-à-face nucléaire indo-pakistanais et l’intervention US-OTAN en Afghanistan.

Avec la conférence ouvrière et paysanne du 29 janvier, votre congrès offre l’occasion d’un nouveau pas en avant, pour affirmer l’existence dans l’espace politique pakistanais d’une force populaire progressiste, anti-impérialiste, séculière, indépendante des possédants, de leurs partis clientélistes et de leurs fronts religieux.

Vous avez récemment encore dû pleurer la mort de cadres de votre parti, au Balouchistan ou dans le Nord-Ouest, et nous partageons votre douleur. Vos militants sont menacés par la répression de la part des fondamentalistes, des services secrets et de l’armée, ou des hommes de main des possédants. Nous sommes à vos côtés dans ces épreuves.

Nous saluons votre combat et nous vous apportons notre solidarité internationaliste,

Penny Duggan
Pour le bureau de la Quatrième Internationale