La Gauche

Accueil > Femmes > De nouveaux défis pour les féministes

De nouveaux défis pour les féministes

vendredi 16 septembre 2011, par Josette TRAT

« Vers » un féminisme universel car l’universel n’est pas donné une fois pour toutes mais est le résultat de la conjonction de combats sectoriels en vue de l’égalité, au fil du temps. Non pas un temps linéaire qui irait pas à pas vers le « progrès » mais un temps chaotique au cours duquel les mobilisations des opprimé·es, avec leurs flux et leurs reflux, permettent d’ouvrir ou non de nouvelles perspectives pour l’avenir de l’humanité. Nous avons le sentiment d’être aujourd’hui à un moment charnière : allons-nous être submergé·es par la logique infernale de la recherche du profit avec son cortège de misère, d’inégalités multiples, avec en supplément l’horreur nucléaire, l’étouffement des libertés par des régimes policiers, la montée du racisme, etc. ou parviendrons-nous à faire converger la lutte des peuples du monde pour un changement radical de société fondé sur l’égalité entre tous et toutes, la combinaison de droits collectifs et individuels, et la satisfaction des besoins sociaux fondamentaux ? Dans ce contexte, le mouvement féministe est plus que jamais d’actualité, à condition de se situer dans cette perspective universalisante.

Contribution extraite du livre Cahiers du féminisme, dans le tourbillon du féminisme et de la lutte des classes (1977- 1998), paru aux éditions Syllepse en mai 2011.

Texte complet :

De nouveaux défis pour les féministes – partie I –

De nouveaux défis pour les féministes – partie II –