La Gauche

Accueil > Femmes > Documentaire et rétrospective écrite sur le rassemblement pancanadien des (...)

Documentaire et rétrospective écrite sur le rassemblement pancanadien des jeunes féministes Toujours RebELLEs

mardi 27 octobre 2009

Lancement de RebELLEs : le film / The Movie - Féminisme Uncensored (FR+EN)
Documentaire sur le rassemblement pancanadien des jeunes féministes Toujours RebELLEs

Date : 22 octobre 2009
Heure : 18:00 - 21:00
Lieu : Montréal, Cinéma Beaubien
Adresse : 2396, rue Beaubien Est, Montréal (Métro Beaubien, autobus)

Téléphone : 5148760166253
Courriel : info@rebelles.org


Le Mouvement des jeunes féministes RebELLEs - Dernières actions et ça se poursuit !!!

Rétrospective-RebELLEs

Tiré du site Toujours rebelles !
http://www.rebelles.org


Il y a près d’un an se tenait le 1er Rassemblement pancanadien des jeunes féministes où 511 jeunes femmes et jeunes féministes de toutes les régions du Canada et du Québec, entre 14 et 35 ans, se sont réunies pour enraciner, dynamiser, mobiliser et réseauter le mouvement des jeunes féministes au Canada !

L’organisation de « Toujours RebELLEs ! - Waves of Resistance ! », représentait un réel défi. Nous pouvons maintenant affirmer que nous l’avons relevé, avec tout ce que cela implique de créativité et d’ingéniosité, et que cet événement historique a été un franc succès pour les participantes et les organisatrices. Dans une conjoncture morose de montée des antiféminismes et de montée de la droite, nous pouvons être fières d’avoir marqué notre paysage politique et social en affirmant haut et fort que le féminisme est bien vivant chez les jeunes générations et que nos luttes sont loin d’être terminées.

Le succès du rassemblement « Toujours RebELLEs ! » nous le devons également à toutes celles qui ont cru, dès les premiers balbutiements du projet, 1) que les jeunes féministes avaient un urgent besoin d’un espace pour se rencontrer, se rassembler et jeter ensemble les bases d’un mouvement pancanadien de jeunes féministes ; 2) que le mouvement féministe canadien avait besoin d’une bouffée d’air frais, d’idées nouvelles, d’énergie vive et politiquement bien enracinée et, surtout, de l’engagement militant de ces milliers de jeunes féministes que nous sommes pour contribuer à combattre la montée de la droite et à défendre les droits des femmes ; 3) que sans nous connaître et sans avoir de réseau organisé, nous allions réussir à mobiliser des jeunes féministes de tous les coins du Canada, et ce, de façon à représenter la pluralité de nos expériences, âges, provenances, contextes de vie, tendances politiques et analyses ; et 4) que cet événement se devait d’être rêvé, dessiné, planifié et organisé par des jeunes féministes, pour des jeunes féministes.

Depuis ce moment historique, nous continuons de nous articuler, de nous organiser comme mouvement de jeunes féministes et de contribuer aux luttes féministes au Québec et au Canada.

Faire le bilan… pour construire notre mouvement !

« Toujours RebELLEs ! » a, pour la première fois dans l’histoire du Canada, permis à des jeunes féministes de partout au pays de se réunir et de discuter de leurs réalités, de leurs victoires, de leurs oppressions, de leurs luttes, de leur colère et de leur enthousiasme d’être féministes. L’ambiance a parfois été électrisante et survoltée, notamment lors de la plénière d’ouverture où nous avons toutes participé à un câlin (hug) collectif à 500 personnes, lors des actions de résistance créative, lors du spectacle, lors des plénières de discussion et au moment d’adopter le Manifeste. En plus petit groupe, l’ambiance pouvait être plus feutrée, les jeunes femmes partageaient leur quotidien et les oppressions qu’elles vivent afin d’en faire les assises de luttes collectives. « Toujours RebELLEs ! » a jeté les bases d’un réseau de solidarité bien réel et vivant au sein des féministes de la nouvelle génération. Le besoin de se rassembler était palpable, le plaisir de se rencontrer et de se reconnaître transparaissait de partout et les jeunes féministes regorgeaient d’idées et d’envie de bouger et de changer les choses ! Toutes les participantes avaient une idée en tête : faire comprendre au monde entier que, non, le féminisme n’est pas mort, qu’il se renouvelle constamment, qu’il prend de l’ampleur et qu’il fait des petites autour de lui.

Opérations « mobilisation » et « diversité » réussies !

Le rassemblement fut mobilisateur et diversifié, avec 180 participantes provenant de l’extérieur du Québec, 32 % d’anglophones, 6 % ayant moins de 18 ans, près de 1 participante sur 10 provenant d’une communauté racisée, des dizaines de femmes lesbiennes, de femmes vivant avec un handicap et une dizaine de jeunes femmes autochtones. Nous avons également accueilli des invitées internationales de la Marche mondiale en provenance du Brésil, de l’Afrique du Sud et des Philippines.

Les actions de résistance créative lors du Rassemblement

L’une des particularités du Rassemblement était le passage rapide de l’analyse à l’action. En effet, suite aux ateliers du samedi matin qui visaient à analyser collectivement un enjeu féministe, les participantes étaient invitées à organiser ensemble une action sur cet enjeu. Ces actions de résistance créative allaient se réaliser dans les rues de Montréal l’après-midi même. 30 ateliers thématiques ont donné lieu à une vingtaine d’actions (certains ateliers unissant leur nombre et leur force). L’objectif principal des ateliers de résistance créative était de permettre la création d’un espace d’apprentissage où les participantes avaient, tout d’abord, la possibilité d’échanger et d’apprendre sur différents moyens d’action possible pour un même enjeu et, ensuite, de favoriser l’empowerment des participantes en passant rapidement de l’analyse à l’action tout en expérimentant le processus collectif de prise de décision en petit groupe.

Les variantes des actions étaient impressionnantes ; il y a eu du cheerleading radical dans un parc, des batucadas en pleine rue, des slogans criés haut et fort devant un peepshow, du théâtre féministe d’impact dans le métro, des bannières interactive ou encore déambulatoires qui dénonçaient la pauvreté des femmes, des pancartes contres les publicités sexistes, des revendications sur l’avortement écrites à la craie sur les trottoirs, des scandeuses de slogans devant les magasins vendant des vêtements hypersexy pour filles et bien plus encore.

L’analyse de la montée de la droite au Rassemblement

Un autre objectif central du Rassemblement était de partager et de développer notre analyse sur l’actuelle montée de la droite, afin d’élaborer des stratégies de luttes. Des ateliers ont eu lieu de réfléchir collectivement sur la conjoncture canadienne et d’approfondir notre analyse féministe. Chaque atelier s’est attardé à trois questions : 1) Quelle est notre analyse de la montée de la droite ? (composantes, enjeux, signes) ; 2) Comment la montée de la droite nous affecte en tant que jeunes femmes/féministes ? (impacts, manifestations) ; 3) Quelles pourraient être nos stratégies de luttes ou de ripostes ? La grande majorité des suites du rassemblement, et surtout l’esprit de ces dernières et notre capacité même à les organiser, découle des discussions ayant eu lieu lors de ces ateliers.

Le Manifeste du Rassemblement pancanadien des jeunes féministes

Nous voulions créer un Manifeste des jeunes féministes issus directement du Rassemblement afin de nous doter d’un outil politique concret, propre à faciliter l’organisation du mouvement des jeunes féministes, nos luttes et nos actions, partout au Canada. Le Manifeste visait à stimuler l’identification des jeunes féministes, et à créer un sentiment d’appartenance avec le passage du « je » au « nous ». Il visait aussi à susciter l’adhésion à des idées et à des luttes communes, à faire ressortir les liens idéologiques et politiques qui nous unissent, ainsi qu’à valoriser notre diversité. Le Manifeste est la base d’unité politique du mouvement RebELLEs.

L’esprit du Rassemblement

Plusieurs ateliers de discussion ont vu d’intéressantes dynamiques se développer, où les hiérarchies internes du mouvement féministe ont été remises en question, et une solidarité déterminée et authentique a été exprimée « par la base ». Cette combinaison d’expériences et d’idées au sein d’un espace qui se voulait ouvert et non hiérarchique a produit des échanges surprenants et énergiques, et a généré un sentiment électrisant d’unité dans la diversité et à travers l’action. La nécessité de s’organiser de façon inclusive, combative et unie autour d’une large panoplie d’enjeux en réponse aux avancées néolibérales et conservatrices, et la confiance renouvelée en la capacité des jeunes féministes de mener des luttes collectives efficaces étaient palpables lors du Rassemblement : ceci, en grande partie grâce au fait qu’il réunissait une si grande quantité et diversité de jeunes femmes provenant de différents milieux.

L’impact médiatique du Rassemblement

Contre toute attente, le Rassemblement a eu un formidable rayonnement médiatique ! Deux porte-parole, une jeune autochtone anglophone et une jeune organisatrice francophone, ont assuré toutes les représentations médiatiques. Au total, quatre communiqués de presse ont été envoyés à tous les médias du Canada, 19 entrevues ont été accordées à la télévision et 14 articles ont été publiés par des médias écrits et électroniques. Pas mal pour la fin de semaine avant les élections fédérales !

La rencontre bilan pancanadienne de mars 2009

Les 27, 28 et 29 mars dernier, 35 mobilisatrices provinciales de 11 provinces et territoires se sont réunies à l’appel du Comité organisateur pour une fin de semaine de bilan et de construction du mouvement des jeunes féministes pancanadien : le mouvement RebELLEs. Pour compléter l’évaluation extrêmement positive des participantes qui affirmaient à 87 % être satisfaites ou très satisfaites du Rassemblement, l’objectif de la rencontre bilan était d’abord de partager notre évaluation politique de l’événement au niveau de son contenu, de sa forme, de son processus de mobilisation et de son organisation. Le bilan dressé par les mobilisatrices provinciales représentant leur région fut plus que positif ; les éléments les plus forts étant les ateliers de résistance créative, le fait de s’être dotées du Manifeste et l’omniprésence des aspects artistiques et culturels. La rencontre bilan avait aussi pour but de renforcer les liens entre les jeunes féministes rebelles, de réfléchir et de discuter sur la façon de concrétiser les suites et de véritablement jeter les bases d’un mouvement de jeunes féministes pancanadien qui nous permettrait de réaliser des actions collectives et de renforcer le mouvement féministe global. Ces objectifs ont été largement dépassés, comme en témoignent les suites du Rassemblement.

Les suites du Rassemblement

2e Rassemblement pancanadien à Winnipeg en 2011

Le groupe MS Citizenship Collective qui a été très actif dans la mobilisation pour le Rassemblement, qui a participé à la Consulta de juin 2008 et a reçu l’appui unanime et enthousiaste des déléguées réunies lors du bilan pour assurer l’organisation d’un 2e rassemblement jeunes féministes pancanadien. C’est un rendez-vous pour le 2e rassemblement RebELLEs à Winnipeg, au Manitoba, à l’été 2011 ! (mscitizenship2009@gmail.com)

8 mars 2009 : La 1ière journée pancanadienne d’actions décentralisées du mouvement RebELLEs

De Halifax à Whitehorse, en passant par London et Kamloops, des jeunes féministes de partout au Canada se sont mobilisées pour organiser des actions afin de souligner la Journée internationale des femmes. Sous le thème « Toujours RebELLEs, la droite à la poubelle », plus de 20 actions RebELLEs ont eu lieu partout au Canada afin de dénoncer la montée de la droite et les attaques perpétrées contre les droits des femmes. Nous voulions également faire connaître le Manifeste du Rassemblement pancanadien des jeunes féministes adopté le 13 octobre 2008, lors du Rassemblement (pour lire le Manifeste : www.rebelles.org).

À titre d’exemples, une guérilla artistique a eu lieu à Kamloops en Colombie-Britannique afin de diffuser massivement le Manifeste et a culminé le 8 mars avec une manifestation. Les RebELLEs de Terre-Neuve ont organisé un rallye sur les droits et les luttes des femmes et ont distribué des copies du Manifeste. Les jeunes féministes de London en Ontario ont organisé une parade burlesque afin de dénoncer les injustices engendrées par le néolibéralisme touchant particulièrement les femmes. À Winnipeg a eu lieu une manifestation sous le thème de « If I only had a hammer ! (I’d smash patriarchy) ». À Halifax, les jeunes féministes se sont associées aux différents groupes féministes de la province pour faire connaître le Manifeste lors d’une journée de conférences et de manifestation. À Chicoutimi, les RebELLEs ont organisé une marche dont le slogan était « La clé de la maternité : ma liberté de choisir ». L’objectif de la marche était de promouvoir la création d’une maison des naissances dans la région et de favoriser la pratique des sages-femmes.

À Montréal, les organisatrices du Rassemblement ont tenu une manifestation à saveur nationale pour dénoncer et perturber un cocktail organisé par l’armée au Centre de recrutement des forces canadiennes. Le cocktail avait pour but de « célébrer la femme canadienne du 21e siècle » (sic) pour la Journée internationale des femmes. L’action du Comité organisateur de « Toujours Rebelles ! » visait à faire écho à toutes les actions organisées par des RebELLEs partout au Canada en dénonçant la perversion de la Journée internationale des femmes par l’armée canadienne. Nous affirmions ainsi que ce ne sont ni les missiles ni les bombes ni les chars d’assaut ni les emplois militaires qui donneront aux peuples du monde entier des services sociaux, des garderies, des logements, des emplois décents et utiles et de meilleures conditions de vie et de travail pour lesquels les féministes se battent depuis longtemps. (Pour lire le détail des actions RebELLEs consulter les outils, visitez www.rebelles.org)

Journée de riposte à la manifestation pro-vie le 14 mai : les RebELLEs s’organisent !

Le 14 mai dernier, des RebELLEs ont décidé de se coordonner pour riposter contre l’importante manifestation conservatrice et chrétienne d’anti-choix à Ottawa. À l’appel du Collectif montréalais La Riposte, des manifestations organisées par des coordinations provinciales des RebELLEs ont eu lieu à Winnipeg et à Toronto, et d’autres types d’action ont eu lieu à Halifax, Antigonish et Whitehorse, en plus de la participation importante de RebELLEs à la manifestation grande de Montréal.

À suivre de près…

* « Toujours RebELLEs » - le film : Nous mettons la touche finale à un documentaire sur le rassemblement et son organisation qui sera lancé au mois d’octobre au Cinéma du Parc à Montréal, et possiblement ailleurs au pays. Le film sera également distribué sur un DVD qui contiendra une foule de bonus.

* RebELLEs à l’international - délégation en Belgique : « Toujours RebELLEs ! » a même eu des répercussions au-delà des frontières du Québec et du Canada. L’association belge Vie féminine a accueillit deux des organisatrices lors d’une rencontre qui a réunit 400 féministes en juillet dernier.

Construction du mouvement RebELLEs pancanadien – 8 coordinations provinciales en marche !!!

Un peu comme la Marche mondiale des femmes, mais à l’échelle pancanadienne, « Toujours RebELLEs ! » est passé du statut d’événement, avec le Rassemblement, à celui de réseau et, finalement, nous sommes en train de construire un véritable mouvement avec notre identité propre et notre base d’unité politique représentée par le Manifeste. Lors de la première conférence téléphonique pancanadienne du 4 juin dernier, nous avons décidé de nous doter d’une nouvelle structure organisationnelle pour soutenir notre mouvement. Cette structure est fondée sur les principes d’autogestion, de décentralisation, d’autonomie des provinces et de coordination pancanadienne de nos actions. Elle vise à nous donner les moyens opérationnels de concrétiser notre volonté d’améliorer la vie des femmes partout au Canada et de nous donner la capacité d’agir comme mouvement politique.

Cette structure comprend diverses instances, soit : le Comité organisateur du rassemblement, maintenant situé à Winnipeg, le Secrétariat pancanadien du mouvement RebELLEs qui est en fait la transformation de l’ancien Comité organisateur de Montréal, les Coordinations provinciales, et finalement les caucus, soient les conférences téléphoniques pancanadiennes qui regroupent des déléguées de chaque province ou territoire. À l’heure actuelle, le mouvement RebELLEs compte huit coordinations provinciales, soit a au Yukon, en Colombie-Britannique, au Manitoba, en Ontario, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve et au Labrador, ainsi qu’au Québec.

2010 : une année d’action RebELLEs

* Marche mondiale des femmes en 2010 : Le mouvement RebELLEs s’est joint à la CQMMF et sera très actif autour de la Marche mondiale des femmes en 2010, non seulement au Québec mais également au Canada.

* Rencontre du G8 : Les RebELLEs seront également actives dans les actions contre la venue du G8 en Ontario à l’été 2010, notamment en y amenant l’analyse féministe.

* Jeux olympiques : En solidarité avec nos sœurs autochtones de l’ouest, nous serons mobilisées autour de divers enjeux liés à la venue des Jeux olympiques à Vancouver.

* Autres campagnes : Nous organiserons des actions sur trois enjeux au cours de la prochaine année, soit : la justice pour les femmes autochtones tuées et disparues, les aides familiales résidentes et l’éducation sexuelle dans les écoles.

Et ça continue !!!

Avec toutes les suites en branle depuis le Rassemblement, la 1re journée pancanadienne d’actions décentralisées a été une victoire pour les jeunes féministes, un aperçu de la force de nos convictions et de notre mouvement, ainsi qu’un grand espoir pour la suite des choses ! Nous étions plus de 500 au Rassemblement, nous avons été encore plus à nous mobiliser dans nos milieux pour la journée internationale des femmes, à passer à l’action, à faire entendre nos voix, à faire connaître notre Manifeste et à faire bouger l’ordre patriarcal établi. Ce grand succès, c’est collectivement que nous l’avons bâti et c’est collectivement que nous célébrerons nos nombreuses victoires à venir. Nous sommes convaincues que les graines de changement que nous avons semées ensemble, nous donnerons des fruits que nous goûterons encore longtemps !

Nous regorgeons de fougue afin mettre toutes ces idées en action et de mener nos luttes ! Nous sommes le mouvement féministe RebELLEs !

Barbara Legault, pour le Secrétariat pancanadien du mouvement RebELLEs
www.rebelles.org – info@rebelles.org – Facebook à Feminists Rebelles »
Écrivez-nous pour toute question, pour obtenir une copie du Manifeste, du Rapport final ou pour vous joindre à nous ! Bienvenue à toutes les jeunes féministes de 14 à 35 ans !


Nous, jeunes femmes dissidentes et contestataires, que nous luttions dans des groupes féministes, anticapitalistes, écologistes, antiracistes, autochtones, communautaires, pacifistes, lesbiens, queer ou encore de sorcières, nous avons tout à gagner à nous réunir et à partager une analyse résolument féministe. Il sera impossible de véritablement avancer dans aucune lutte progressiste sans simultanément démanteler le(s) patriarcat(s) sous toutes ses innombrables formes, derrière ses innombrables masques, de même que tous les systèmes d’oppression et d’exploitation... Nous avons besoin les unes des autres. Que notre diversité soit solidaire, que notre unité se fasse autour de valeurs fondamentales et de luttes concrètes. Que nos différences tactiques soient comme autant d’essaims d’abeilles qui piquent leurs agresseurs de tous les côtés à la fois.


(Source : Elsa Beaulieu et Barbara Legault. 2005. « The making of… S’Unir pour être RebELLEs », dans Maria Nengeh Mensah (dir.), Montréal : Éditions du remue-ménage, p. 207-232.)