La Gauche

Accueil > Gauche socialiste > Éditogauches > Émeute à Montréal-Nord

Émeute à Montréal-Nord

mardi 12 août 2008

Mardi 12 août 2008

Le parallèle entre l’émeute de Montréal-Nord du dimanche 10 août et les révoltes des banlieues en France est sur toutes les lèvres…
Il y a biens des choses en commun entre les deux mais il faut se garder aussi des raccourcis simplistes. Les articles qui suivent sont une compilation sur les évènements en France vus par nos camarades de la LCR.

Pour ce qui est de Montréal-Nord, signalons :

- D’abord, la situation du quartier : la déshérence d’une partie de la jeunesse, le niveau de pauvreté, le démantèlement des services publics. Ainsi Québec Solidaire dans un communiqué du jour dénonce t-il le fait que ‘’près de 40% de la population vit sous le seuil de faible revenu, bien au-delà de la moyenne montréalaise. De plus, trop de ces jeunes ne terminent pas leurs études secondaires et deviennent chômeurs.’’

Mardi 12 août 2008

Le parallèle entre l’émeute de Montréal-Nord du dimanche 10 août et les révoltes des banlieues en France est sur toutes les lèvres…
Il y a biens des choses en commun entre les deux mais il faut se garder aussi des raccourcis simplistes. Lesarticles qui suivent sont une compilation sur les évènements en France vus par nos camarades de la LCR.

Pour ce qui est de Montréal-Nord, signalons :

- D’abord, la situation du quartier : la déshérence d’une partie de la jeunesse, le niveau de pauvreté, le démantèlement des services publics. Ainsi Québec Solidaire dans un communiqué du jour dénonce t-il le fait que ‘’près de 40% de la population vit sous le seuil de faible revenu, bien au-delà de la moyenne montréalaise. De plus, trop de ces jeunes ne terminent pas leurs études secondaires et deviennent chômeurs.’’

- Ensuite une identité communautaire mutilée. Un des représentants de la communauté haïtienne de Montréal déclarait : le problème est plus profond qu’une simple tension entre les jeunes du quartier et le SPVM. Il estime que les événements de dimanche étaient prévisibles dans le contexte tendu du quartier conjugué à la mort du jeune Villanueva. M. Vaval soutient que la colère des jeunes de la communauté noire de Montréal-Nord est exacerbée par le profilage racial. « Les gens n’acceptent pas d’être traités comme des criminels », déplore M. Vaval.« C’est une révolte contre l’ensemble du système », explique M. Vaval, en soulignant que ce ne sont pas seulement les policiers qui ont été pris à partie, mais l’ensemble des institutions. (citation de radio canada du 11 août – site web)

- Enfin, une police qui, quelque soit sa volonté (conciliatrice ou belliqueuse), protège moins qu’elle n’apparaît comme le bras armé de la machine à exclure. Le drame à l’origine de l’émeute, la mort par balle policière du jeune Freddy Villanueva participe tristement à cette dynamique. Les blessures des personnes victimes des violences de la nuit aussi.