La Gauche

Accueil > International > Europe > Ensemble pour une autre Europe, sociale, solidaire, égalitaire et (...)

Appel de Bruxelles

Ensemble pour une autre Europe, sociale, solidaire, égalitaire et pacifique

Forum Social de Belgique

dimanche 23 janvier 2005

Le 19 mars 2005 à Bruxelles.

En 1997, les travailleurs de Renault organisaient à Bruxelles la première Euromanifestation, pour l’emploi.

En décembre 2001, nous avons manifesté pour une autre Europe dans un autre monde. Le 15 février 2003, une manifestation de masse à Bruxelles répondait à l’appel du Forum Social Européen contre guerre en Irak.

Nous appelons à manifester de nouveau le samedi 19 mars 2005 à Bruxelles, toutes et tous ensemble. En effet, partout en Europe, les attaques se succèdent contre les droits sociaux. Les services publics subissent dérégulations et privatisations... Les citoyens et citoyennes méritent mieux !

Plus que jamais, nous devons agir, pour refuser une Europe égoïste. L’Union européenne collabore à fond à la globalisation néolibérale. Cette globalisation néolibérale est une source de guerres, de catastrophes écologiques et de régression sociale à l’échelle planétaire. Elle nourrit la montée des inégalités, des exclusions et du racisme.

* La "marche des jeunes" pour l’emploi, l’égalité et l’enseignement gratuit revendiquera pour les jeunes des emplois durables et de qualité, et une éducation gratuite dans de meilleures conditions. Ils dénonceront le racisme et les idéologies fascistes.

* Suite au Forum Social Européen de Londres, les mouvements sociaux ont lancé un appel à une manifestation centrale le 19 mars à Bruxelles contre la guerre, le racisme et une Europe néolibérale ; contre les privatisations, le projet de directive Bolkestein et l’augmentation du temps de travail ; pour une Europe des droits et de solidarité entre les peuples.

* Les syndicats européens continueront leur lutte pour une Europe sociale. Ils manifestent pour de meilleurs et plus nombreux emplois. Ils disent oui à des emplois et des services de qualité et rejettent donc la directive Bolkestein de libéralisation des services. Ils disent oui à des droits sociaux fondamentaux afin de renforcer l’Europe sociale.

Ils rejettent la proposition de révision de la directive sur le temps de travail, proposition de la Commission, qui témoigne de l’incapacité de l’Europe de garantir un travail décent à tous et à toutes.

La bataille contre la directive Bolkestein, symbole de la transformation de toute la société en marché, est un objectif prioritaire de nous tous et toutes, syndicats, mouvements sociaux et citoyens et ONG.

* Deux années après l’invasion de l’Irak, la lutte contre la guerre garde toute son actualité : occupation illégale de l’Irak, oppression du peuple palestinien,... La lutte pour la paix est indissociable de la lutte pour une autre Europe. Nous refusons la transformation de l’Europe en une grande puissance militaire. La lutte contre les armes de destruction massive, et notamment les armes nucléaires, doit également être menée chez nous en lançant des négociations multilatérales pour un traité mondial sur les armes nucléaires.

Les chefs d’Etat et de gouvernement européens consacreront leur Sommet annuel du printemps à Bruxelles en mars à une évaluation du processus de Lisbonne. Leur objectif est de transformer l’économie européenne en l’économie la plus compétitive du monde, tandis que l’Europe sociale est plus que jamais absente.

Nous refusons cette logique de la concurrence éternelle, continent contre continent, pays contre pays, individu contre individu. Nous prônons un monde où un développement soutenable devient possible grâce à la solidarité et la coopération.

L’Europe ne peut être unifiée contre ses habitant(e)s. Elle sera sociale, solidaire et démocratique, ou elle ne sera pas.

Voilà pourquoi nous continuons à construire ce mouvement social dont l’Europe a besoin. C’est notre contribution à un monde basé sur la justice et la paix. Nous menons cette lutte ensemble avec les peuples du Sud. Avec eux nous menons des campagnes comme celle pour l’annulation inconditionnelle de la dette du tiers monde, celle pour la taxe Tobin... Ensemble nous nous opposons à un monde conduit par le libre échange (AGCS) et à la vague mondiale de privatisations (par exemple de l’eau).

Voilà pourquoi nous - mouvements sociaux, syndicats et ONG qui collaborons depuis 2002 au sein du Forum Social de Belgique - lançons un appel aux mouvements sociaux et aux syndicats européens à manifester avec nous, massivement, le 19 mars 2005 à Bruxelles, pour nos droits et pour une autre Europe dans un autre monde.

Contact : Belgium Social Forum info@wsf.be - tel +32 2 250 12 68 - fax +32 2 250 12 63, 9 quai du commerce 1000 Bruxelles Belgium