La Gauche

Accueil > Histoire et théorie > Économie > Europe : Quelles réponses progressistes à la crise ?

Europe : Quelles réponses progressistes à la crise ?

mercredi 25 août 2010, par Michel Husson


Tiré du site de Michel Husson
Article de la revue ’’ Les temps nouveaux
Numéro 1 - 2010


La crise actuelle est une crise extrêmement profonde.

La réaction des gouvernements est finalement assez claire : ils parent au plus pressé pour éviter les catastrophes, se soumettent au caprice des marchés sans jamais chercher à les contrôler et préparent les ajustements nécessaires pour revenir dès que possible au business as usual. La profondeur de la crise est telle qu’ils ne disposent pas de réelle alternative à la version néo-libérale du capitalisme qu’ils ont mise en place. Les plans d’austérité qui s’annoncent, sont et seront d’une grande violence et ne pourront que durcir les traits régressifs de ce système.

Du côté du mouvement social, la crise a des effets contradictoires.
D’un côté, elle donne raison aux critiques d’un système dont les fondements mêmes sont percutés par une crise dont l’ampleur démontre
l’instabilité chronique et l’irrationalité croissante. Mais, d’un autre côté,
elle contraint les luttes à une posture de défense souvent éclatée. Cette
tension a toujours existé mais elle est portée à son paroxysme par la
crise : il faut à la fois se battre pied à pied contre les mesures de « sortie
de crise » et ouvrir une perspective alternative radicale. L’enjeu est
donc de mettre en avant des réponses qui fassent le lien entre ces deux
exigences. Enfin, la difficulté est d’autant plus grande que la crise est
mondiale et que ces réponses doivent prendre en compte cette dimension et être porteuses d’une autre conception de l’Europe.

SUITE, VOIR L’ARTICLE EN FICHIER JOINT