La Gauche

Accueil > International > Europe > Européennes : le congrès du NPA pour un "accord durable" indépendant du (...)

Européennes : le congrès du NPA pour un "accord durable" indépendant du PS

dimanche 8 février 2009

Vous trouverez ci-dessous une dépêche de l’AFP concernant la position du NPA lors des prochaines élections européennes : quelles alliances et pour quoi faire ?
La discussion lors du congrès du NPA est disponible sur le site :
http://www.npa2009.org/

LA PLAINE-SAINT-DENIS (Seine-Saint-Denis), 8 fév 2009 (AFP) - Le Nouveau parti anticapitaliste s’est prononcé dimanche pour un "accord durable" avec "toutes les forces" qui se réclament de l’anticapitalisme, ne se limitant pas aux Européennes, avec pour condition une indépendance totale vis-à-vis du PS.

Le texte a été voté à 76% des quelque 600 délégués présents, au troisième et dernier jour du congrès fondateur du NPA d’Olivier Besancenot qui se tient à la Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

Depuis plusieurs semaines, Parti communiste français (PCF) et Parti de Gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon pressent le NPA de rejoindre le "front de gauche" qu’ils ont scellé en novembre sur la base du "non de gauche" au Traité constitutionnel européen (2005).

Le NPA appelle à "une unité qui ne soit pas un cartel électoral sans lendemain" et "ne se limite pas aux élections européennes mais s’étende aux régionales" (prévues en 2010), une élection où le PCF s’allie traditionnellement avec le PS. Or, la condition posée par le congrès à cette unité est d’être "toujours dans l’indépendance vis-à-vis du PS, parti qui, dans son programme et sa pratique, s’inscrit dans la gestion du capitalisme et a renoncé à toute transformation sociale".

"Nous sommes prêts à des compromis mais pas à des compromissions", a lancé Sandra Demarcq, membre du Comité d’animation national (CAN) du NPA. Catherine Jouanneau qui représentait la motion minoritaire favorable au "front de gauche" qui a remporté 16% des voix, a déclaré : "Faire un accord durable, ça suppose de commencer un jour. Ne subordonnons pas les alliances aux Européennes aux autres élections".

Selon le texte, "le NPA entend agir comme force d’unité et est prêt à en explorer immédiatement et sans exclusive les voies, y compris pour les élections européennes". "Une unité qui doit se retrouver sur le terrain, dans les luttes sociales, écologiques contre la casse sociale".

Un sondage commandé à l’Ifop par le PG crédite un hypothétique "front" PCF-PG-NPA-Lutte ouvrière de 14,5% des voix (derrière l’UMP à 25,5% et le PS à 22,5%).

jud/cgd/bg