La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Luttes syndicales > La CSQ sera en journée de grève générale le 6 mai

La CSQ sera en journée de grève générale le 6 mai

CSQ et Conseil général des négociations

dimanche 10 avril 2005

Saint-Hyacinthe, le vendredi 1er avril 2005 - Plus de 110 000 membres de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) provenant des secteurs primaire, secondaire et collégial seront en grève générale le 6 mai 2005. Ils représentent des enseignantes et des enseignants, des personnels de soutien et des professionnelles et professionnels de l’éducation. Solidairement, les délégués de la CSQ des secteurs de l’éducation, de la santé et des services sociaux ont entériné cette décision lors du Conseil général des négociations qui se déroule aujourd’hui à Saint-Hyacinthe. « Assez de tergiversations, nous voulons négocier et nous voulons que la présidente du Conseil du trésor donne des mandats clairs et s’assure qu’ils soient respectés. Il faut accélérer les travaux, cesser les belles paroles et passer aux actes. Deux ans sans convention collective, ça suffit », de déclarer le président de la CSQ, Réjean Parent.

« C’est plus de 120 000 personnes qui seront en grève générale le 6 mai », puisqu’en plus des 110 000 membres CSQ, plus de 10 000 membres de la Fédération autonome du collégial (FAC) et de l’Association provinciale des enseignantes et des enseignants du Québec (APEQ) seront du nombre. La FAC et la FEC-CSQ, ainsi que l’APEQ et la FSE-CSQ, sont regroupées en cartel de négociation. Ces organisations sont en cartel de négociation afin de rassembler leurs forces syndicales enseignantes et, surtout, pour promouvoir leurs revendications dans le cadre du renouvellement de leur contrat de travail.

En pleine période de votes d’allégeance dans le cadre de l’application de la loi 30, les fédérations de la santé et des services sociaux de la CSQ (UQII-CSQ, FPSSS-CSQ et FSPPSSS-CSQ) sont également en mode négociation. Elles donneront d’ailleurs leur appui lors de la journée nationale de mobilisation de la CSQ.

Deux ans sans convention, c’est long !

Rappelons qu’au début de 2003, les membres CSQ ont accepté de prolonger les conventions collectives jusqu’en 2003 et accepté également, le 30 juin 2002, de les prolonger d’un an afin de régler le dossier de l’équité salariale hors du processus de la négociation. Or, ni le dossier de l’équité salariale, ni celui de la négociation ne sont réglés.

En décembre 2003, la CSQ a déposé ses demandes syndicales qui touchaient les droits parentaux, la retraite, la conciliation travail et famille, les assurances et les disparités régionales. Sur la question des salaires, la demande est une augmentation de 12,5 % sur trois ans visant à protéger le pouvoir d’achat, à participer aux fruits de la croissance économique et à mettre un terme à la détérioration des revenus.

En juin 2004, le gouvernement a répondu avec une offre d’augmentation de salaire de 6 % sur une période de six ans, débutant par une hausse de 2 % au 1er avril 2006. C’est donc dire que le gouvernement n’offre aucune augmentation salariale pour près de trois ans, alors qu’il propose une convention collective de six ans.

Profil CSQ

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) compte 172 000 membres, dont 110 000 membres provenant du secteur public. Toutes ses fédérations de l’éducation ont obtenu des mandats de grève. Il s’agit de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ), la Fédération du personnel de soutien scolaire (FPSS-CSQ), la Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE-CSQ), la Fédération du personnel de soutien de l’enseignement supérieur (FPSES-CSQ), la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC) et la Fédération du personnel professionnel des collèges (FPPC-CSQ). Les fédérations de la santé et des services sociaux sont représentées par l’Union québécoise des infirmières et infirmiers (UQII-CSQ), la Fédération du personnel de la santé et des services sociaux (FPSSS-CSQ) et la Fédération des syndicats de professionnelles et professionnels de la santé et des services sociaux (FSPPSSS). La FAC et la FEC-CSQ ainsi que l’APEQ et la FSE-CSQ sont regroupées en cartel de négociation.

Source :
Marjolaine Perreault
Attachée de presse CSQ
Cell. : (514) 235-5082
perreault.marjolaine@csq.qc.ne