La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Luttes syndicales > La face cachée du projet de loi 33

Développement du Plan Nord sans syndicats

La face cachée du projet de loi 33

vendredi 20 janvier 2012, par André Frappier

Comme il fallait s’y attendre, les amendements annoncés dans le projet de loi 33 ont été adoptés à l’assemblée nationale dans un grand élan de pseudo démocratisation du mouvement syndical. Le gouvernement Charest s’est bien gardé d’annoncer à l’avance dans ce projet un amendement des plus importants soumis à la dernière minute. En effet la loi de la construction, la loi R-20 amendée, exclura dorénavant de sa juridiction la construction des chemins forestiers.

Si on considère que le gouvernement prévoit prolonger la route 167 vers les monts Otish, verra à la réfection de la route 389 entre Baie-Comeau et Fermont, poursuivra le prolongement de la route 138 entre Natashquan et Kegaska, prolongera la route 138 par la construction d’un lien entre Kegaska et Blanc-Sablon et fera des études pour évaluer la faisabilité de la construction d’un lien terrestre (routier ou ferroviaire) de Kuujjuaq vers le sud, cela n’est pas une petite affaire. « Au chapitre des infrastructures de transport, le gouvernement investira d’abord dans les projets qui permettent d’accéder aux zones qui présentent le plus grand potentiel de développement économique. Il investira 1 191 millions de dollars dans le développement des infrastructures. » (1)

Le gouvernement pourra avec cet amendement, utiliser du personnel non syndiqué pour effectuer ces importants travaux sans aucune contrainte. Il pourrait même embaucher du personnel hors Canada.

Des leçons à tirer

Charest a définitivement fait preuve d’une hypocrisie sans égal, en cassant du sucre sur le dos de la FTQ construction il a fait passer en douce l’ouverture au travail non syndiqué. Richard Le Hir avait bien raison de sonner l’alarme en indiquant qu’il y avait un lien entre l’abolition du placement syndical et la possibilité pour les entreprises intéressées au Plan Nord de développer leurs projets sans avoir les syndicats dans leurs pattes. (2)

(1) Cadre financier du Plan Nord, Gouvernement du Québec.

(2) Voir Vigile.net