La Gauche

Accueil > Histoire et théorie > Économie > Le CADTM demande un impôt exceptionnel sur la fortune cumulée des 793 (...)

Le CADTM demande un impôt exceptionnel sur la fortune cumulée des 793 milliardaires distingués par Forbes

dimanche 12 mars 2006

Selon le classement 2006 du magazine Forbes, le nombre de milliardaires en dollars dans le monde s’établit à 793, en augmentation de 102 par rapport à l’an passé. La fortune cumulée de ces 793 très riches individus s’élève à 2 600 milliards de dollars, soit autant que la totalité de la dette extérieure de tous les pays en développement. Du jamais vu !

Le lien entre ces deux montants est clair. Par l’intermédiaire de la dette, le FMI et la Banque mondiale ont imposé dans les pays du Tiers Monde des politiques d’ajustement structurel qui favorisent les riches créanciers et les grandes entreprises multinationales. Ce modèle néolibéral est structurellement très inégalitaire et favorise amplement la création de fortunes gigantesques, tant au Nord qu’au Sud. Pendant ce temps, près d’un être humain sur deux doit survivre avec moins de 2 dollars par jour. Plus d’un milliard de personnes n’a pas un accès régulier à l’eau potable.

La priorité absolue doit être la satisfaction universelle des besoins humains fondamentaux. Dans ce but, le CADTM revendique l’annulation totale et inconditionnelle de la dette extérieure publique de tous les pays en développement, l’abandon des politiques d’ajustement structurel imposées par le FMI et la création de fonds de développement nationaux gérés intégralement par les populations locales.

Ces fonds seraient alimentés de diverses manières, par exemple par l’expropriation des sommes colossales détournées par les élites corrompues et souvent placées dans des paradis fiscaux et par l’instauration de mécanismes de redistribution de la richesse à l’échelle planétaire.

Selon le PNUD, il faut trouver 80 milliards de dollars par an pendant 10 ans, soit en tout 800 milliards de dollars, pour parvenir à garantir un accès universel à l’eau potable, à une alimentation décente, à une éducation primaire et aux soins de santé de base. Un impôt exceptionnel de 30% sur la fortune des 793 milliardaires de la planète suffirait en une seule fois à trouver la totalité des fonds nécessaires.

Le CADTM exige donc la mise en place d’un impôt exceptionnel sur les grosses fortunes mondiales, à l’opposé de la logique actuelle qui frappe de plein fouet les plus démunis tout en permettant aux plus puissants d’amasser des richesses indécentes.