La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Québec solidaire > Les électrices et électeurs expriment leur appui aux engagements pris par (...)

Élections dans Ste-Marie-St-Jacques

Les électrices et électeurs expriment leur appui aux engagements pris par Manon Massé

mardi 21 mars 2006

Montréal, 20 mars 2006 - Une assemblée publique qui s’est tenue hier soir au Centre Saint-Pierre a permis de constater l’appui emballé des citoyennes et citoyens de Sainte-Marie - Saint-Jacques aux engagements de Manon Massé, candidate de Québec solidaire à l’élection partielle qui aura lieu prochainement dans cette circonscription.

La qualité des échanges et la rigueur des propos avancés autant par la candidate que par les électrices et les électeurs présents ont attiré plusieurs rondes d’applaudissements lors de l’événement. « C’est rare que les politiciens prennent le ’risque’ d’être dans la rue ou prennent le temps de nous inviter à nous exprimer » a témoigné Carine Guidicelli, organisatrice communautaire ayant travaillé aux côtés de Mme Massé lors de l’organisation de la Marche mondiale des femmes en 2000. « Avec Manon et ce parti, on ne fait pas que nous consulter, on nous écoute. C’est la première fois que je pense que le fait de s’exprimer peut faire une différence. »

Les trois grands axes de la campagne de Mme Massé, soit protéger la planète et l’environnement de Sainte-Marie-Saint-Jacques, agir pour la justice sociale et contrer l’homophobie, ont été confirmés comme étant bien représentatifs des préoccupations des gens de la circonscription. Ainsi, on a lancé des félicitations lorsque Mme Massé s’est engagée à proposer une politique nationale visant à contrer l’homophobie, à favoriser la construction de 175 nouveaux logements sociaux par année dans la circonscription et à œuvrer à faire du Québec un chef de file mondial en matière de recyclage.

La grande participation de l’assistance à cet exercice démocratique a aussi mis en valeur l’érudition des citoyennes et citoyens concernant les enjeux qui leur tiennent à cœur et qu’ils désirent voir leurs élus porter en leur nom. On a soulevé l’ajout du compostage aux programmes de récupération comme étant une clé pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. On a également rappelé que le salaire minimum a subi une importante baisse réelle depuis 30 ans, un enjeu de taille dans une circonscription où plus de la moitié de la population vit sous le seuil de faible revenu. « On a l’impression que les autres partis inventent leurs priorités sans être connectés à la réalité » a ajouté une jeune résidante ayant témoigné de son sentiment d’écartement de la démocratie au sein du processus politique.

« Le succès de cette soirée me prouve que notre désir de faire de la politique autrement est partagé par les citoyennes et citoyens. À Québec solidaire, transparence et légitimité ne sont pas que des paroles, ce sont des engagements qui déterminent notre action. » a affirmé Mme Massé. Que les élues et les élus soient contraints à tenir au moins une assemblée avec les citoyennes et citoyens de leur circonscription par année fait d’ailleurs partie des engagements qui seront portés à l’Assemblée nationale par Mme Massé.

Coordonnatrice d’un centre de femmes, Manon Massé a déjà mis son leadership naturel et son souci pour la justice sociale au service du Comité social Centre-Sud, du YMCA Hochelaga-Maisonneuve et de la Fédération des femmes du Québec. Son engagement profond envers la défense des droits de la personne l’a amené à coordonner la Marche mondiale des femmes en l’an 2000 ainsi que des luttes entourant le logement social, l’immigration et les droits des gais et lesbiennes. Aux côtés de Françoise David, elle a participé à la fondation d’Option citoyenne en 2004.

- 30 -

Pour information : Josée Vanasse, attachée de presse Manon Massé pour un Québec solidaire dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, 514-802-5759