La Gauche

Accueil > Écologie > Québec > Les responsables des blocages...

Conférence sur les changements climatiques

Les responsables des blocages...

par Greenpeace

dimanche 4 décembre 2005

Samedi le 3 décembre 2005, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de Montréal pour rappeler aux gouvernements leurs responsabilités dans la lutte contre les gaz à effet de serre et contre le réchauffement climatique. Nous publions ici des exemples choisis par Greenpeace et qui démontrent qu’en ce domaine comme en d’autres on ne peut se fier sur la bonne volonté des gouvernements et qu’il faudra compter sur les mobilisations citoyennes. (La Gauche)

Les fossiles

La tradition du fossile du jour consiste à remettre à chaque soir à 18h ce prix au pays s’illustrant comme le plus nuisible aux négociations en cours. Cette année le prix symbolique est une poignée de sable bitumineux de l’Athabasca (ouach !).

Nos fossiles

Lundi le 28 novembre

Premier prix
Sans surprise le premier Fossile du jour de la COP_MOP1 a été attribué aux États-Unis. C’est la seule délégation qui est arrivée à Montréal en déclarant qu’ils n’étaient pas disposés à aborder Kyoto 2.

Deuxième prix
Le second a été accordé à l’Arabie Saoudite qui tente d’amender le Protocole de Kyoto pour assurer le système d’Observance... L’Arabie chercherait-elle de nouveaux échappatoires... nous n’en serions pas étonnés !

mardi le 29 novembre

Premier prix
Pour les déclarations scandaleuses de son chef de délégation, Harlan Watson, à l’effet que les États-Unis ne veulent pas que les négociations progressent sur les sujets relatifs à Kyoto 2, la phase post-2012.

Deuxième prix ex aequo : L‘Arabie Saoudite et les Etats-Unis
L’Arabie parce qu’elle profère des menaces de bloquer tout groupe de contact et elle tente d’obtenir des compensations pour des soi-disant pertes de revenus pétroliers. Les États-Unis, une fois de plus, pour leur opposition à la tenue d’un événement parallèle sur le captage et le stockage du CO2.

mercredi le 30 novembre

Pas de Fossile du jour ce 30 novembre mais une célébration collective pour souligner l’adoption par consensus des Accords de Marrakech.
Avec ces accords, huit ans après signature du Protocole de Kyoto, la bourse de carbone devient opérationnelle.

jeudi le 1er décembre

Premier prix
Les États-Unis, l’Australie et la Russie
Parce que ces pays cherchent égoïstement à donner la priorités à leurs propres intérêts plutôt que d’agir solidairement avec les pays en développement.

Deuxième prix
L’Australie, le Canada et les Etats-Unis
Ces trois pays ont tenté de bloquer les discussions sur la déforestation dans les pays en voie de développement.

Troisième prix
Le Japon
Ce pays déclare que le Japon n’avancerait pas sans les États-Unis.

VENDREDI le 2 décembre

Premier prix
Le Japon
Le japon a proposé des standards très bas pour les crédits reliés aux émissions de carbone et aux capteurs de carbone passifs. Ils ont également exigé qu’un groupe de contact (groupe de discussion parallèlle) soit créé pour débattre de cette question.

Deuxième prix
Canada
Le Canada a appuyé le Japon dans ses démarches.

Troisième prix
LesEtats-Unis
Ils ont refusé de prendre en considération les préoccupations des petits états insulaires, comme le proposait l’Île Maurice.

(tiré du site de Greenpeace Canada)