La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Luttes syndicales > Les travailleurs licenciés d’Abitibi-Consol occupent l’usine de La Baie depuis (...)

Saguenay Lac-Saint-Jean

Les travailleurs licenciés d’Abitibi-Consol occupent l’usine de La Baie depuis ce soir

Communiqué

jeudi 20 janvier 2005

Sans travail depuis la fermeture, pour une durée indéterminée, de l’usine Port-Alfred d’Abitibi-Consolidated (ACI), à La Baie, survenue en décembre 2003, les ex-travailleurs de cette importante industrie du Saguenay, occupent l’usine depuis ce soir.

Convoqués à 19 h à une assemblée générale ouverte au public au Vieux Théâtre de La Baie, situé à quelques kilomètres de l’usine, les syndiqués ont plutôt décidé, dès le début de la rencontre, d’aller tenir celle-ci à la cafétéria de la Consol. Disciplinés et accompagnés de leur propre service d’ordre, ils se sont dirigés vers l’usine, où ils sont entrés dans le calme.

À la suite de l’assemblée, les ex-travailleurs ont quitté leur ancien lieu de travail, mais une dizaine d’entre eux continuent d’occuper l’usine. Il en sera ainsi jusqu’à ce que le syndicat, affilié à la CSN, ait obtenu des réponses à ses questions.

À plusieurs reprises, la direction du géant mondial du papier journal a reporté la date de sa décision fixant le sort de l’usine. Lors d’une rencontre tenue le 6 décembre en présence de représentants du syndicat et de la compagnie au bureau du premier ministre Jean Charest, à Québec, ACI s’est engagée à clarifier définitivement ses intentions d’ici le 15 février prochain.

Exaspérés, les travailleurs n’ont pas l’intention d’attendre cette date pour connaître leur sort. Ils souhaitent obtenir dès maintenant des réponses à plusieurs interrogations concernant les investissements que compte faire Abitibi-Consol au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La fermeture de l’usine constitue pour les quelque 600 travailleurs, leurs familles et toute la communauté régionale, un drame économique et social terrible. Depuis la date fatidique, ils espèrent toujours une reprise des activités.


Source : CSN - 18-01-2005

Pour renseignements :
Laval Perron, président du syndicat : (418) 812-0395 (cellulaire)
Benoit Aubry, Information-CSN : (514) 247-3198 (cellulaire)


Lire aussi :

Fermeture de l’Usine de Port-Alfred - La CSN ne baissera pas les bras - Communiqué du 21 octobre 2004

Port-Alfred : les travailleurs gardent espoir - Extrait de Perspectives CSN - mars-avril 2004