La Gauche

Accueil > International > Rapport de la réunion des Mouvements sociaux tenue à Montreal, Québec, le 6 (...)

Rapport de la réunion des Mouvements sociaux tenue à Montreal, Québec, le 6 octobre 2009

mardi 27 octobre 2009


Tiré d’Europe Solidaire Sans Frontières
6 octobre 2009
Rapport préparé par Alessandra Ceregatti (MMM) et Olivier Bonfond (CADTM).


La réunion a réunit 34 personnes des organisations et mouvements suivants : AIH ; Alternatives ; ASC ; Attac ; CADTM ; CADTM/UNSAS (Sénegal) ; CITU (Inde) ; CUT (Brésil) ; Rencontre hémisphérique contre l’ALCA y les TLCs ; FDIM/UBM (Brésil) ; Fondation Franz Fanon ; GGJ ; GTA (Brésil) ; May First/Peoplelink ; WMW ; WMW/CLES (Québec) ; Oclae ; QS ; Réseaux Défence de l’Humanité ; RQIC ; Transform ! ; Via Campesina

Les themes discutés à la reunion ont été les suivants :

1. Les mobilisations à venir en 2009 d’octobre à décembre ; agenda 2010
2. Fonctionnement de l’Assemblée des Mouvements Sociaux (AMS)
3. Prochaines rencontres des mouvements sociaux

Sur le point 1

a) Octobre : Echange sur les mobilisations prévues du 12 au 16 octobre dans le cadre des Mobilisations globales pour la Terre-Mère, contre la colonisation et la marchandisation de la vie, dates globales définies lors de l’AMS de Belém en janvier 2009.

Les actions se réalisent principalement en Amérique latine, impulsées par les mouvements indigènes et paysans. Pour voir les réponses à l’appel envoyé à la liste des mouvements sociaux sur les actions prévues dans le cadre de cette mobilisation, voir la pièce jointe. A souligner : la création d’un tribunal international pour la justice climatique à Cochabamba en Bolivie. Il faut dire également que les mouvements Dette ont décidé de placer à ces mêmes dates (entre le 7 et le 15 octobre) les Journées d’Action Globales contre la Dette et les Institutions Financières internationales (IFI)

En octobre, il faut également souligner les initiatives impulsées par le mouvement syndical le 7 octobre ( Journée internationale pour le travail décent). Différentes actions se sont réalisées dans différents pays.

b) Honduras : Le scénario change de jour en jour. Il s’agit de faire un suivi et d’appuyer la résistance hondurienne, que ce soit au niveau de la sensibilisation ou de la récolte de fonds. Nous avons également échangé sur l’action internationale de solidarité avec le Honduras appelé le 2 octobre (voir le message qui a été envoyé sur la liste des MS le 28 septembre). Un rapport a été fait sur la rencontre internationale de solidarité, prévue entre le 8 et le 10 octobre, mais reporté pour des raisons de sécurité.

c) Mobilisations globales en novembre-décembre et agenda pour 2010

Deux moments sont au calendrier pour 2009 : les mobilisations autour de la réunion de l’OMC à Genève, Suisse (fin novembre) et le “Klimaforum”, à Copenhague, Danemark (entre le 16 et le 18 décembre). Nous avons mis en évidence l’importance de faire le lien entre les thèmses sociaux et environnementaux et leurs connections avec le modèle de développement . Dasn cette optique, il faut faire des efforts pour faire le lien entre ce qui se négocie à l’OMC, où seront débattus des thèmes comme la libéralisation des biens et services, et l’agenda de la réunion de l’ONU à Copenhague sur les changements climatiques. Genève marquera également les 10 ans des manifestations réalisées contre l’OMC à Seattle.

Nous nous sommes mis d’accord pour commencer un agenda de mobilisations pour 2010

Sur le point 2 :

Au Maroc, nous avons décidé de consulter les mouvements sociaux qui ont intégré le groupe de facilitation de l’AMS (composé à Rostock en 2007) sur la continuité de leurs engagements. Une question qui reste non résolue est notamment la participation de l’Europe à ce groupe. Ce thème devait être débattu en juin, lors de l’Assemblée préparatoire du FSE.

Selon une information reçue par la MMF, cette réunion s’est réalisée mais l’accent n’a pas été mis sur la question de l’approfondissement d’un espace d’articulation des luttes communes entre les mouvements. Il a été suggéré à cette réunion de réaliser un bulletin électronique. Sur cette proposition de bulletin, plusieurs personnes présentes à Montreal ont signalé, que si c’est une bonne idée, ce bulletin est cependant insuffisant pour avancer vers la construction d’un espace de lutte globalement articulé, espace nécessaire dans le contexte actuel et que d’autres espaces, tel que le FSM par exemple, ne peuvent réaliser ce rôle.

Dans cette optique, en plus du bulletin, la proposition est de continuer le dialogue pour organiser des journées communes de lutte et préparer la coordination des participations lors des évènements “ouverts, comme les forums sociaux. Pour faire cela, la proposition est de réaliser un séminaire des mouvements sociaux, indépendamment de l’agenda du processus FSM, avec notamment pour thème des questions sur le fonctionnement de l’AMS

Nous avons également mis en évidence la nécessité de penser l’utilisation des outils de communication. A été mentionné comme problème principal le grand nombre d’information circulant sur la liste, ce qui provoque notamment le faible taux de réponse à des messages plus spécifiques pour impulser des actions de façon coordonnée et/ ou organiser des débats stratégiques.

Sur le point 3 :

Nous avons décidé que Copenhague serait un moment pour faire la prochaine réunion de l’AMS et avancer dans la discussion sur le séminaire et notre fonctionnement.


BONFOND Olivier, CEREGATTI Alessandra