La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Stratégie minérale du Québec : « Et l’éléphant accoucha d’une souris en plein (...)

Stratégie minérale du Québec : « Et l’éléphant accoucha d’une souris en plein milieu d’une mine à ciel ouvert... »

mercredi 1er juillet 2009


Site de Québec Solidaire
Communiqué
Le 29 juin 2009


Québec, le 29 juin 2009 - Québec solidaire réagissait aujourd’hui au dévoilement de la stratégie minérale gouvernementale.

« En plus d’être dévoilée en pleine période estivale, cette stratégie est pratiquement muette quant à des questions que nous jugeons prioritaires, soit un moratoire sur le développement de méga-mines à ciel ouvert et l’encadrement de l’exploration et de l’exploitation de l’uranium. Il s’agit essentiellement d’une compilation de vœux pieux qui ne sont pas accompagnés de mesures concrètes. Visiblement, le ministre Simard veut remettre à plus tard la réponse aux questions légitimes qui fusent de toute part quant aux activités minières au Québec », de déclarer la porte-parole et présidente de Québec solidaire Françoise David.

Après deux années de reports du dépôt d’une stratégie minérale, le ministre Simard avait beaucoup à faire pour témoigner de la volonté de son gouvernement de rectifier le tir, après les scandales fiscaux révélés par le vérificateur général et les controverses créés par le projet Osisko de même que l’exploration et l’exploitation de l’uranium sur la Côté Nord. Selon le député de Mercier Amir Khadir, avec la perspective de voir approuvé le projet Osisko à Malartic, « le gouvernement laisse la désagréable impression qu’il a accouché d’une souris en plein milieu d’une mine à ciel ouvert. »

Deux orientations précises auraient fait de la stratégie minérale autre chose qu’une coquille vide : « Une stratégie minérale cohérente aurait présentée une vision claire sur les redevances minières en les établissant à un niveau tel qu’il permette au Québec d’être réellement maître de ses ressources naturelles et, au niveau de la loi sur les mines, aurait cessé de se contenter du même préjugé favorable à l’égard des entreprises. Le ministre Simard a manqué une belle occasion de démontrer une réelle volonté politique en annonçant ses couleurs dès aujourd’hui. Au lieu de quoi, le ministre a préféré présenter les classiques mesures dilatoires auxquelles nous avons été habitués. »

Québec solidaire annonce donc aujourd’hui son intention de talonner le gouvernement sur la question minière et de participer activement aux consultations de cet automne. Le parti y défendra les principes suivants :

Fin de la complaisance sur les redevances minières ;
Réforme de la Loi sur les mines ;
Renforcement des contrôles environnementaux et fin des projets polluants.

« Le Québec doit cesser de se comporter comme une république de bananes avec l’industrie minière », de conclure Amir Khadir.