La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Union des forces Progressistes > Toutes ensemble, c’est possible ! Changeons le monde !

Toutes ensemble, c’est possible ! Changeons le monde !

Commission des femmes de l’UFP

samedi 5 mars 2005

Encore une fois, la grande chaîne de solidarité se forme : de main en main, la Charte mondiale des femmes pour l’humanité fera le tour de la planète. Comme en 2005 avec la Marche mondiale, les femmes offrent un projet d’espoir, celui d’un monde d’égalité, de liberté, de solidarité, de justice et de paix.

Au Québec, ce projet est essentiel pour proposer une alternative au virage à droite qui se poursuit. Le remaniement du gouvernement Charest et le budget fédéral prouvent bien la décision de mettre en place des politiques néolibérales. À la suite des pressions des femmes, ces gouvernements accouchent parfois de mesures plus positives comme la nouvelle entente sur les congés parentaux. Elles restent toutefois incomplètes, car elles ne permettent pas aux femmes d’avoir pleinement les moyens de choisir et de vivre librement la maternité.

Ici comme ailleurs, le modèle néolibéral appauvrit les femmes et leur impose des reculs inacceptables. Coupures dans la santé, l’éducation et les service sociaux. Attaques contre les droits des travailleuses et des travailleurs. Hausse des frais de garderies, des tarifs d’électricité, des loyers, du transport en commun. Baisses d’impôt pour les plus riches.

Dans les prochaines négociations du secteur public, le gouvernement du Québec s’apprête à faire du chantage sur le dos des femmes. Il affirme qu’il ne pourra pas accorder l’équité salariale et hausser les salaires. Il oppose ce qui ne devrait pas l’être : le règlement d’une discrimination envers les salariées et un ajustement salarial juste et nécessaire.

L’unité dans l’action

Pour faire reculer le gouvernement, il faut faire plus que constater les injustices et les dénoncer. Il faut s’organiser ensemble, car tous les secteurs de la société sont attaqués. Nous devons non seulement agir dans chacun de nos groupes, mais aussi construire des actions communes de grande envergure.

Pour y arriver, les femmes peuvent jouer un rôle de premier plan, car elles subissent les conséquences les plus dramatiques.

Les femmes de l’UFP

En 2000, les femmes du monde et du Québec ont marché contre la violence faite aux femmes et contre la pauvreté. En 2005, elles proposent une Charte mondiale des femmes pour l’humanité. Par leur action politique, les femmes de l’Union des forces progressistes participent à ce grand mouvement : - en défendant dans leur parti une politique familiale féministe dont les deux pivots sont l’autonomie des femmes et la reconnaissance sociale de la maternité ; - en créant les conditions nécessaires pour qu’il y ait de nombreuses candidates aux prochaines élections ; - en construisant une alternative politique féministe au Québec.

Avec le mouvement féministe, nous construisons un monde à la mesure de nos rêves d’égalité, de liberté, de solidarité, de justice et de paix !

Ensemble, tout est possible : unité dans l’action !

Commission des femmes de l’UFP UNION DES FORCES PROGRESSISTES 2177, rue Masson, bureau 412 Montréal, QC (514) 278-9014 231 rue St-Vallier Est, Québec, QC (418) 524-3111