La Gauche

Accueil > International > Amérique latine > Venezuela > Un appel international : "Si nous étions Vénézueliens, nous voterions Chavez (...)

Un appel international : "Si nous étions Vénézueliens, nous voterions Chavez !"

Collectif, 18 novembre 2006

jeudi 23 novembre 2006

L’appel ci-dessous circule actuellement pour signatures. Nous complèterons, dès que possible la liste des premières signatures.

De nouveau, le Venezuela a rendez-vous avec les urnes le 3 décembre prochain. Pour la douzième fois consécutive, le peuple vénézuélien peut réussir à mettre en échec la droite de son pays, qui agit comme le bras électoral de l’impérialisme et qui prétend affaiblir le processus en cours. Malgré le maintien d’une structure étatique héritée de la démocratie bourgeoise, Hugo Chávez continue à représenter un facteur décisif pour le triomphe de ce processus révolutionnaire.

Manuel Rosales, gouverneur de Zulia, est le véritable candidat d’une droite obsédée par sa volonté de détruire tout ce que le processus révolutionnaire, malgré ses limites et contradictions, a construit depuis 1998. Pour cette droite, les conquêtes démocratiques que le peuple vénézuélien a obtenues à travers sa lutte - en mettant en échec le coup d’état de 2002, le boycottage patronal de l’hiver 2002-2003, les multiples tentatives de déstabilisation armée et économique - devraient immédiatement être balayées pour retourner à la situation antérieure où l’État se trouvait strictement au service des classes dominantes.

Les prises de position du gouvernement vénézuélien, son opposition sans concession au gouvernement des Etats-Unis, l’opposition réitérée aux guerres impérialistes, le retrait de l’ambassadeur vénézuélien en Israël pour protester contre la guerre les classes dominantes au Liban, la dénonciation de l’intervention armée à Haïti, la dénonciation sans concession de la politique de Tony Blair en Moyen-Orient, le soutien appuyé à la gauche latino-americaine, l’activisme diplomatique affiché en Afrique, ont fait de Chávez une des figures les plus importantes de la lutte anti-impérialiste au niveau mondial, malgré les limites et les contradictions que peut avoir la politique de son gouvernement. Une vaste victoire de Chávez et du peuple vénézuélien équivaudra à un appel à la lutte sur tout le continent et constituera un nouveau motif d’espoir pour la classe ouvrière et les peuples opprimés du monde entier.

Nous sommes sûrs que le 3 décembre, le peuple vénézuélien célèbrera une nouvelle victoire qui leur permettra de continuer à construire une société plus libre et plus juste, et d’approfondir le processus révolutionnaire. Voilà pourquoi nous réaffirmons que : SI NOUS ETIONS VENEZUELIENS NOUS VOTERIONS POUR CHAVEZ LE 3 DECEMBRE.

Exprimez votre soutien en envoyant votre signature à :
venezuela-elec@hotmail.com

Premières signatures :

Belgique

Eric Toussaint (CADTM)
Filip De Bodt Community Counceller LEEF ! Herzele

Brésil

Heloísa Elena (députée du PSOL)
Orlando Fantazini (député du PSOL)
Babá (député du PSOL)

Canada / Québec

Kevin Moran, Professeur, Département d’économie, Université Laval, Québec

Estado Español

Miguel Riera Montesinos Rédacteur en chef de El Viejo Topo
Francisco Fernández Buey (Prof. de philosophie à la UPF).
Laia Altarriba Periodista, Endevant
Gerado Pisarello profesor de Derecho Constitucional de la Universidad de Barcelona
Jaime Pastor Consejo Político federal de Izquierda Unida y Espacio Alternativo
Daniel Albarracin Professor Universitario i Técnico de Fecoht-CCOO Madrid
Raúl Camargo Fernández, Espacio Alternativo
Rafael Morales Periodista Las Palmas de Gran Canaria
Aitor Bengoetxea Alkorta Profesor EHU/UPV
Diego Guerrero Profesor de Economía Aplicada Universidad Complutense de Madrid
Higinio Polo, profesor y escritor
Alejandro Andreassi Cieri Universitat Autònoma de Barcelona
Pepe Gutiérrez (membre de la Fondation Andreu Nin et écrivain)
Esther Vives (periodista)
Diosdado Toledano Gonzalez, membre de la Présidence Fédérale de Izquierda Unida i de la Permanente de Esquerra Unida i Alternativa (Catalunya), membre de Revolta Global.

France

Michael Löwy (chercheur au CNRS-Paris),
Daniel Besnsaid (philosophe)
Roseline Vachetta (LCR)
Alain Krivine (LCR)
Georges Labica, professeur émérite.
Gérard Chaouat
Pierre Rousset (Europe solidaire sans frontières - ESSF)

Italie

Paola Baronchelli, coordinatrice Giovani Comunisti Brescia
Antonello Zecca -Board Committee of the Italian anticapitalist review ERRE

Mexique

Edgard Sánchez, Partido Revolucionario de los Trabajadores

Norvège

Einar Braathen Oslo

Suisse

Jean BATOU, professeur, Université de Lausanne, rédacteur du bimensuel solidaritéS
Luis BLANCO, resp. syndical UNIA, Genève
Jean-Michel DOLIVO, avocat, Conseiller Municipal solidaritéS-A Gauche Toute !, Lausanne
Marianne EBEL, Députée solidaritéS, Neuchâtel
Catherine GAILLARD, ex-Présidente du Conseil Municipal, solidaritéS-A Gauche Toute !, Genève
Juan GONZALEZ, resp. syndical Communications, Genève
Sébastien GUEX, professeur à l’Université de Lausanne
Jean-Pierre RENK, bibliothécaire, Neuchâtel
Andrée JELK-PEILA, Syndicaliste, Conseillère Municipale, solidaritéS-A Gauche Toute !, Lancy-Genève
Rémy PAGANI, Secrétaire syndical, Syndicat des Services Publics, Genève
Stéfanie PREZIOSO, Professeure-assistante, Université de Lausanne
Janick SCHAUFELBUEHL, maître-assistante, Université de Lausanne
Marie-Eve TEJEDOR, Secrétaire solidaritéS, Genève
Juan TORTOSA, resp. CADTM, Genève Pierre VANEK, Conseiller National, solidaritéS-A Gauche Toute !, Genève