La Gauche

Accueil > Gauche socialiste > Éditogauches > Une intervention internationale maintenant !

Une intervention internationale maintenant !

jeudi 1er janvier 2009, par Michel Warscharski

Info du site : http://www.alternativenews.org

Pas de doute, la communauté internationale va finir par intervenir et faire pression sur le gouvernement israélien pour qu’il cesse ses agressions meurtrières contre la population civile de Gaza. Le Quartet va demander à Israël d’arrêter, mais seulement après qu’Israël aura terminé le travail.

La politique est une question de temps et, concernant le calendrier, il existe un large consensus entre les dirigeants israéliens et leurs homologues internationaux. Un tel accord est basé sur un plan plus substantiel : l’attaque dans la bande de Gaza est justifiée en raison a) Israël est la victime de roquettes palestiniennes, b) Israël réagit toujours car Israël est toujours la victime ; c) Israël défend "nos valeurs, "c’est-à-dire la démocratie, la liberté, les droits de l’homme ... et la libre entreprise ; d) Israël est prêt à se sacrifier lui-même dans la guerre globale contre la menace islamiste et, par conséquent, mérite reconnaissance internationale.

La sainte croisade pour la défense des droits de l’homme a une particularité intéressante : les uns possèdent le droit de violer chacun des droits de l’homme, au nom des droits de l’homme. A commencer par le droit de vivre. La communauté internationale a donné un feu vert à l’état d’Israël pour massacrer des centaines de femmes palestiniennes, des hommes et des enfants en vue de protéger de l’islam les droits de l’homme dans la bande de Gaza, comme cela se fait en Afghanistan et en Irak.

Ce feu vert, en revanche, a une limite de temps, et dans quelques jours la pression commencera. Les plus habiles des politiciens et des intellectuels en Israël le comprennent et proposent d’arrêter le massacre maintenant, avant d’être obligés de le faire. David Grossman, par exemple, affirme que « Maintenant, après les premières et fortes frappes israéliennes sur Gaza, il serait sage d’arrêter et de dire aux dirigeants du Hamas : jusqu’à samedi dernier, Israël s’est abstenu, malgré les centaines de roquettes Qassam tirées à partir la bande de Gaza. Maintenant vous pouvez comprendre ce que peut être notre réaction ... "(Haaretz, Décembre 12, 2008, ma traduction, MW). Comme ses amis Oz et Yehoshua, David Grossman refuse de comprendre ce que, non seulement les dirigeants du Hamas, mais tous les enfants de la bande de Gaza ont "compris", depuis bien longtemps : la dureté israélienne tout au long des années est faite de frappes aériennes, d’attaques au sol, de bombardements et d’un inhumain état de siège qui dure depuis un an et demi, et la présente agression ne leur apprend rien de nouveau, mais ne fait que renforcer le sentiment qu’Israël n’est pas habité par des êtres humains, mais par des bêtes avec lesquelles aucune paix ne sera jamais possible. Cher David, arrêtez de donner des leçons aux Palestiniens et usez de votre autorité morale pour apprendre à nos dirigeants et notre opinion publique à se comporter comme une entité civilisée, s’ils veulent encore avoir un avenir dans cette région.

Notre appel urgent à l’ensemble des militants de la société civile est qu’ils fassent pression sur leurs gouvernements afin que ceux-ci interviennent pour mettre fin à l’effusion de sang, et d’intervenir maintenant, pas dans quelques jours ! Pour envoyer une force internationale d’interposition et de protection de la population de Gaza. Ils peuvent briser le siège naval israélien de la bande de Gaza, comme la campagne Free Gaza l’a démontré. Ils peuvent envoyer une force de protection, comme la Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien en a fait preuve durant ces 8 dernières années.

L’intervention internationale est vitale pour le peuple palestinien, et il faut le faire maintenant, avant qu’il ne soit trop tard !

Jérusalem, le 31 décembre 2008.