La Gauche

Accueil > International > Amérique latine > La déclaration de Montréal sur la situation en Haïti

La déclaration de Montréal sur la situation en Haïti

samedi 6 février 2010


le 25 janvier 2010
Tiré du site PAPDA
Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif


À l’attention des gouvernements et organisations réunies à Montréal pour faire face à la situation en Haïti

La récente tragédie en Haïti a ému les peuples du monde entier de par son impact destructeur, ses conséquences environnementales et sociales, et surtout la perte de vies humaines qu’elle a provoquée. Lamentablement, les désastres naturels ne sont pas une nouveauté dans ce pays des Caraïbes, comme en font foi les ouragans Hanna et Ike au cours de l’année 2008.

Il n’est pas non plus nouveau de voir la communauté internationale lancer des promesses de coopération et d’aide à Haïti. En tant qu’organisations et mouvements sociaux, et sur la base du contact permanent et de consultations avec nos partenaires là-bas, nous nous inquiétons que la réponse internationale puisse être coordonnée autrement que sur la base du respect de la souveraineté et de plein accord avec les nécessités et demandes du peuple haïtien.

Le moment est venu pour que les gouvernements qui participent à la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), les Nations Unies et en particulier les États-Unis, le Canada et la France, revoient de fond en comble les politiques erronées qu’ils ont appliquées en Haïti. La vulnérabilité du pays aux désastres naturels -en grande partie causée par la dévastation de l’environnement, le manque d’infrastructures de base et la faible capacité d’action sociale de l’État- n’est pas sans liens avec ces politiques qui, historiquement, ont miné la souveraineté du peuple et de son pays. Elles ont engendré une dette historique, sociale, économique, environnementale et culturelle dont la responsabilité est en grande partie attribuable à ces pays et institutions. Il est urgent de réparer ces dettes avec le peuple haïtien, encore plus maintenant face à la situation à laquelle il est confronté.

En ce sens, nous rejetons la militarisation du pays en tant que réponse inappropriée au récent désastre, et dénonçons la mesure unilatérale des États-Unis d’envoyer plus de 20,000 soldats afin de protéger ses intérêts économiques et géopolitiques. L’occupation des six dernières années par des forces étrangères, par le biais de la MINUSTAH, n’a pas contribué dans les faits à la stabilisation ni à l’établissement d’infrastructures et de services publics adéquats. Rien n’indique que le maintien de ces politiques constitue un moyen efficace dans la période à venir.

Nous exigeons des gouvernements et organisations internationales l’annulation immédiate et inconditionnelle de la dette externe de Haïti, dont le remboursement affecte des millions de vies humaines. Nous exigeons également que les ressources destinées à l’aide et à la reconstruction ne conduisent pas à un nouvel endettement, ni qu’on impose des mesures de conditionnalité ou autres restrictions de nature externe qui en altèrent les objectifs, comme cela est devenu une pratique courante des Institutions financières internationales comme la Banque mondiale, la Banque interaméricaine de développement (BID) et le Fonds monétaire international (FMI), ainsi que des pays dits « donateurs ». De plus, nous refusons que les entreprises privées multinationales profitent de cette tragédie pour faire des affaires d’or par le biais de la reconstruction du pays, comme cela est arrivé en Irak, ou qu’elles exploitent la main d’œuvre bon marché et tirent parti des ressources naturelles.

La société haïtienne, ses organisations, ses mouvements sociaux et ses représentants au sein de l’État, doivent être les protagonistes de l’effort international de reconstruction de leur pays. Ils doivent être les premiers à être écoutés et entendus, et doivent conserver la maîtrise finale et souveraine des décisions prises sur leur destinée. Le peuple haïtien s’est remis debout à maintes occasions, partant d’une force de volonté et conviction exemplaire qui en ont fait le premier peuple libre de l’Amérique. Toute coopération ne peut être efficace que si elle sait prendre acte de cet engagement et compte sur l’entière participation populaire.

Nous demeurons aux aguets et suivons les événements dans un dialogue constant avec les organisations et partenaires haïtiens, pour faire en sorte que la coopération internationale s’effectue sur la base de principes solidaires, et pour éviter que les erreurs des politiques du passé ne se répètent. Pour une Haïti libre et souveraine !

SIGNATORS :
Global and regional organizations and networks Jubileo Sur/Jubilee South - Marcha Mundial de Mujeres/World March of Women - Via Campesina - Amigos de la Tierra Internacional/Friends of the Earth International - Alianza de Pueblos del Sur Acreedores de Deuda Ecológica/ Southern Peoples’ Ecological Debt Creditors Alliance - LDC Watch - Confederación Sindical de Trabajadores y Trabajadoras de las Americas (CSA) / Trade Union Confederation of the Americas - Alianza Social Continental / Hemispheric Social Alliance - Jubileo Sur/Américas / Jubilee South/Americas - Confederación Latinoamericana de Organizaciones del Campo (CLOC) - Programa de Incidencia sobre Deuda Ilegítima de la Federación Luterana Mundial / Program on Illegitimate Debt of the Lutheran World Federation - Réseau CADTM mondial / CADTM International Network - Red Latinoamericana Mujeres Transformando la Economía (REMTE) /Latin American Network of Women Transforming the Ecoomy - Latindadd - Kairos Europa- Africa Jubilee South - CADTM Afrique - Caribbean Policy Development Centre - Grito de los/las Excluidos Mesoamérica - Jubilee South Asia-Pacic Movement on Debt and Developmnt APMDD - CADTM South asia Network

National and Local organizations and networks Argentina Asamblea Permanente por los Derechos Humanos - ATTAC - Central de los Trabajadores de la Argentina (CTA), Secretarías de Relaciones Internacionales y Derechos Humanos - Centro Cultural la Muralla - Centro de Políticas Públicas para el Socialismo (CEPPAS)- Comisión Justicia y Paz Misioneros Claretianos- Congregación La Santa Unión de los Sagrados Corazones - Dialogo 2000- Equipo de Educación Popular Pañuelos en Rebeldía- Espacio Ecuménico - Estudiantes Haitianos en Argentina - Frente Democrático para la liberación de Palestina - Fuerza Obrera Socialista FOS - Fundación para la defensa del ambiente- El Grito Argentino - Grupo Ecológico 9 de Julio Valles del Carmen - Iglesia de Fátima de Isla Maciel - Iglesia Evangélica del Río de la Plata- Instituto de Relaciones Ecuménicas (IRE) - Liga Argentina por los Derechos del Hombre - MOCASE-V.C - Movimiento de Víctimas de crímenes de Estado en Colombia, Capit. Arg. - Movimiento por la Paz, la Soberanía y la Solidaridad entre los Pueblos (Mopassol)- Movimiento por la Soberanía y la Integración de los Pueblos MoSIP - Movimiento Social Misiones- Multisectorial de Solidaridad con Cuba- Organización Feministas - Parroquía de Santa Cruz - Partido Comunista - Partido Humanista - Plataforma Interamericana de Derechos Humanos, Democracia y Desarrollo Capit. Arg Programa de Incidencia sobre Deuda Externa Ilegítima de la Federación Luterana Mundial- Red por el Uso Responsable del Agua de Traslasierra- Revista "La Resistencia- Servicio Paz y Justicia - Bachillerato UST - Vecinos Autoconvocados de Villa de las Rosas Bangladesh EquityBD - Coastal Association for Social Tranformation Trust Belgium/Bélgica Centre Tricontinental - CADTM Bolivia Capitulo Boliviano de Derechos Humanos (CBDHDD) Brasil Rede Jubileu Sul - PACS - Central Unica dos Trabalhadores (CUT) Brasil - Comitê Pró-Haiti Brasil - Auditoria Ciudadana de la Deuda - Centro de Pesquisa e Assessoria - Grito de los Excluídos - Pastoral da Mulher Marginalizada, Regional Norte- Casa da Mulher Oito de Março - Organização Feminista do Tocantins- Red Brasileira por la Integración de los Pueblos - Rede Social de Justica e Direitos Humanos- Rede Brasil sobre Instituições Financeiras Multilaterais Canadá - Québec Federation de Femmes de Québec - Public Service Alliance of Canada / Alliance de la fonction publique du Canada - Common Frontiers - Canadians for Action on Climate Change - The Social Justice Committee of Montreal - Council of Canadians - Global and regional organizations and networks