La Gauche

Accueil > Gauche socialiste > Quatrième Internationale > comité international 2007 > Résolution concernant le Sri Lanka

Résolution concernant le Sri Lanka

dimanche 30 mars 2008

Considérant que la pétition sur la question nationale tamoule au Sri Lanka, issue de la campagne lancée par la section britannique de la IVe Internationale, est la plus appropriée, le Comité International décide de la reprendre dans tous les pays où des sections de la IVe Internationale existent. Cette résolution a été adoptée à l’unanimité par le Comité International de la IVe Internationale en février 2007.

La pétition

Aux gouvernements nationaux et aux institutions internationales qui soutiennent le gouvernement sri lankais :

Non à la guerre au Sri Lanka ! Autodétermination du peuple tamoul !

Le gouvernement du Sri Lanka mène une guerre non déclarée contre le peuple tamoul qui a lutté depuis plus de deux décennies pour le droit légitime de s’autogérer.

Le gouvernement de Mahinda Rajapaksa, élu en novembre 2005 sur des bases chauvines cinghalaises, a violé de manière unilatérale l’accord de cessez-le-feu signé avec le LTTE [Tigres de libération de l’Eelam Tamoul]. Il a eu recours à des bombardements aériens, proscrits clairement au terme de l’accord.

En août 2006, l’armée de l’air du Sri Lanka a détruit un orphelinat à Sencholai, tuant 50 enfants. L’opposition antiguerre a subi des pressions inimaginables. Le député tamoul Nadaraja Raviraj a été assassiné par balles à Colombo le 9 novembre 2006. D’autres militants ont reçu des menaces de mort.

Le soutien extérieur joue un rôle essentiel pour permettre au régime de Mahinda de poursuivre sa guerre meurtrière. Les chefs de l’armée sri lankaise sont entraînés dans l’école militaire britannique de Sandhurst, pendant que les Tigres tamouls (LTTE) sont interdits en tant qu’organisation prétendument « terroriste » à travers l’Europe.

Nous demandons à nos gouvernements et aux institutions internationales de lever toutes les interdictions frappant le LTTE et d’exiger du gouvernement sri lankais :

— l’arrêt des bombardements ;

— l’arrêt des disparitions et du soutien accordé aux paramilitaires ;

— l’ouverture de la route A9 et d’autres itinéraires d’accès de façon à permettre aux aides humanitaires essentielles de parvenir aux secteurs tamouls dans le nord ;

— la réouverture des négociations avec le LTTE pour une solution juste qui soit acceptable pour le peuple tamoul.