La Gauche

Accueil > Société > Non à l ’homophobie > CHRÉTIEN EXCOMMUNIÉ ?

Le Vatican à l’offensive

CHRÉTIEN EXCOMMUNIÉ ?

dimanche 3 août 2003, par Ginette Lewis

Le pape excommunira-t-il Chrétien pour avoir permis à monsieur Cauchon de préparer et de présenter une loi, au parlement canadien, permettant le mariage des gais et lesbiennes ? Pourtant dans son dernier message, il invite les parlementaires chrétiens à se prononcer contre le mariage homosexuel.

Les missives papales vont rarement avoir une teinte politique. Mais cette fois, il faut croire que pour le pape l’enjeu est de taille car il se permet une incursion politique. Il appelle directement les parlementaires chrétiens à se prononcer contre la légalisation du mariage homosexuel au delà de leur ligne de parti politique. Comme si le religion était suprême, comme si l’État n’était pas laïque.

Et c’est cette remise en question de la séparation de l’Etat et de l’Églie qui, dans un premier temps, rend la missive du pape si indigeste. Tellement indigeste que Paul Martin, le vrai premier ministre canadien en coulisse, est obligé de s’en démarquer même s’il mentionne être un bon chrétien pratiquant !!! car, il en va de l’ensemble de la collectivité canadienne qui elle n’est pas toute de confession catholique… !

L’éventuel projet de loi canadien vise simplement à accorder aux couples homosexuels les mêmes droits qu’aux couples hétérosexuels. C’est un jugement rendu par les Cours qui oblige les parlementaires canadiens à moderniser leurs vieilles législations. Et cela n’oblige en rien les ministres de culte à marier ces couples. Ce seront simplement des mariages civils. Alors pourquoi cette missive politique ?

<Le contexte canadien

Pour répondre à cette question, il faut voir que la missive papale date du mois de mars et ce n’est qu’en juillet que les autorités ecclésiastiques l’ont rendue publique, en plein débat pré-parlementaire.

Ce qu’il faut voir c’est une offensive de l’Église catholique canadienne contre cette égalité dans les droits. Il faut comprendre que, depuis un certain temps, le Conseil canadien des évêques a connu une certaine évolution vers la droite à la faveur des nominations de Rome qui se sont assurés ainsi de ramener l’église dans la bonne ligne. Il faut voir que la théologie de la libération, la lutte à la pauvreté, la place des femmes dans l’église étaient des sujets souvent débattus en lieu et place de la famille, des valeurs traditionnelles, des sacrements et de l’infaillibilité du pape. Et ces sujets l’étaient davantage au Québec sous l’influence du Collectif pour l’élimination de la pauvreté (où beaucoup de chrétiens et chrétiennes s’étaient impliquéES), sous l’influence de la Marche mondiale des femmes (les communautés religieuses ont beaucoup subventionné la Marche en plus d’y militer) et sous l’influence des groupes dans l’église même revendiquant la place plus équitable pour les femmes. Il existerait aussi des regroupements de religieux gais. Alors avec cette campagne, le Conseil des évêques consacre son changement d’orientation vers des valeurs plus … spirituelles et catholiques !!! Conséquence : en Alberta, un évêque émet des doutes sur le repos éternel de Jean Chrétien pour avoir envisager de présenter un projet de loi à cet égard !!! A droite toute, il n’y a rien de trop beau pour le pape. Reste à voir comment l’église réagira (ou se taira) au Québec.

Cette offensive de l’Église catholique porte déjà fruit. Des parlementaires du Parti Libéral du Canada, surtout des Ontariens, se sont déjà promis d’intervenir contre la démarche de monsieur Cauchon. Il parle même d’avoir l’accord de la moitié du caucus libéral. Et cela pourrait être un dangereux sujet politique pour le nouveau premier ministre Paul Martin. Il ne pourrait à la veille des élections fédérales se permettre une si grande division dans le caucus, même s’il semble sûr de remporter ces élections.

Et des suites américaines ?

Mais en plus de faire des vagues au Canada, cette offensive de l’Église catholique va aussi faire des siennes aux Etats-Unis. Bush a saisi la balle au vol et passe lui aussi à l’offensive. Il faut dire que le mariage homosexuel, à la veille des présidentielles, est un bon sujet de droite à mousser. Il menace même de faire un amendement à la constitution si des groupes de pression se mobilisant en faveur des homosexuels réussissent à faire valoir leurs droits à l’égalité avec les hétérosexuels. Après la lutte au terrorisme, la lutte aux homosexuels et aux lesbiennes…Il ne manque maintenant qu’un seul sujet à l’offensive du bien contre le mal !!! Et c’est celui des femmes. Il y a fort à parier que le retour des femmes au foyer fasse partie du décor dans la prochaine campagne électorale américaine. Les valeurs de droite exigent, la lutte au chômage aussi, aussi et surtout dans un contexte de mondialisation et de compétition intercapitalistes.

À suivre !

Il nous faut donc prendre au sérieux tout ce débat sur le mariage homosexuel et défendre les droits des gais e t lesbiennes au nom de la lutte contre la discrimination, au nom de la séparation État-Église. Il faut aussi anticiper l’offensive contre les droits des femmes et dire non à toute remise en question de notre autonomie.

C’est à nous d’excommunier le pape de nos vies, de nos droits.