La Gauche

Accueil > International > Moyen-Orient > Palestine > Palestine > Arrêtez cette folie destructrice

Arrêtez cette folie destructrice

dimanche 20 octobre 2002, par Michel Warscharski

Quelle horreur que de voir un énorme bulldozer israélien détruire les édifices de la Muqata. C’est quelque chose de plus horrible encore que voir ces terribles images des dizaines de corps en putréfaction dans le camp de réfugiéEs de Jenin ou les corps mutilés après l’attaque israélienne contre Gaza. Les bulldozers symbolisent l’horreur d’une violence sans frein, d’une violence vaine, d’une violence sans opposition. Non pas une "défense contre le terrorisme", non pas un "châtiment", non pas des dommages collatéraux, mais la violence pour la violence et pour abuser du corps de l ’Autorité palestinienne.

L’horreur des bulldozers sumbolise une arrogance sans frein et un orgueil sans limite.

L’horreur de cette absence de limite signifie la poursuite de cette tyrannie jusqu’à qu’il n’y ait plus rien à détruire, ou jusqu’à ce que la tyrannie elle-même se frappe la tête contre un mur et devienne la dernière victime de ces propres tendances destructrices.

Un gouvernement dont les dirigeants ont déclaré, même avant leur prise du pouvoir, qu’ils feraient tout pour effacer le désastre d’Oslo, ont mis en pratique ces plans sans difficultés ; les architectes d’Oslo siègent dans un gouvernement qui détruit le travail de leur vie - et ils coopèrent. Les parrains d’Oslo dans la communauté internationale sont les témoins de cette destruction du rêve qu’ils ont alimenté, et ils gardent le silence ; Le "camp de la paix israélien" garde le silence et est paralysé face à la destruction de la dernière chance d’un futur commun israélo-palestinien.

Les deux objectifs du gouvernement Sharon-Peres sont : la destruction totale de l’Autorité nationale palestinienne et la création d’une situation qui pourra conduire à un nettoyage ethnique massif de la population palestinienne de la Rive occidentale. Comme à Jenin, il y a six mois, la tyrannie sans limite des Israéliens à Ramallah vise à démontrer la détermination du gouvernement à terroriser et à forcer le plus de PalestienNEs possibles à quitter leurs maisons et leurs terres. C’est important pour Israël de faire cela maintenant alors que les préparatifs de l’offensive de Bush contre l’Irak sont en cours, préparatifs qui fourniront une écran de fumée aux déportations massives.

L’arrogance brutale de Bush et Sharon, leur mépris cynique de toutes les normes et les lois internationales et leur remplacement par la force -tout cela provoquera un désastre pour la région arabe. Cependant, ces dirigeants se tromprent s’ils pensent qu’ils sont immunisés face aux désastres qu’ils engendrent. : à ce moment même, devant les écrans de télévision montrant les images de la brutalité israélienne à Ramallah, des plans sont dressés d’attaques majeures contre Tel Aviv et Hadera, contre Londres et New York. Un monde où les hors-la-loi tels Bush et Sharon donnent le ton, devient une jungle où tous les citoyenNEs de toutes les nations et pays deviendront des otages de la terreur et des actions revanchardes et punitives.

Le peuple palestinien est isolé face à un ennemi cruel et déterminé. Cependant, il refuse de baisser la tête et de désespérer. Dans la bataille contre la barbarie, les PalestinienNEs occupent la derrière ligne de défense du monde civilisé. Comme tel, ils demande un soutien sans condition à tout homme et toute femme dans le monde, des personnes qui ne sont pas prêtes à vivre dans un monde de terreur où le droit du plus fort remplace les principes de justice et la force de la loi.

Nous sommes tous avec les PalestinienNEs - c’est le temps.

Dimanche le 22 septembre 2002

(Traduction libre, La Gauche)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message