La Gauche

Accueil > International > Brésil-Venezuela : Les paysans sans terre brésiliens se solidarisent avec le (...)

Venezuela

Brésil-Venezuela : Les paysans sans terre brésiliens se solidarisent avec le président Chavez. (El Universal)

vendredi 27 décembre 2002

Le Mouvement des Sans Terre du Brésil s’est solidarisé avec la révolution préconisée par le président Hugo Chavez et a dénoncé une élite sans scrupule et les États-Unis qui formentent un coup d’État dans ce pays. Le Mouvement, connu sous le sigle MST, a diffusé une déclaration dans laquelle il signale « que les événements démontrent l’incapacité de l’élite vénézuélienne à accepter les changements sociaux, politiques, économiques si mineurs soient-ils qui se font au bénéfice des pauvres et des exclus. Reprenant les paroles d’Hugo Chavez, le MST a dit que cette élite veut maintenir à tout prix ses privilèges et n’hésite pas à utiliser tous les instruments qu’elle possède dans l’intention de détruire un gouvernement légitimement élu par l’immense majorité du peuple. » Référant aux différentes élections gagnées par Chavez et ses partisans ces quatre dernières années, le MST rappelle que « jamais dans l’histoire du Venezuela, un gouvernement n’a consulté si souvent le peuple vénézuélien au moyen de péblicistes ou de commissions. »

En accord avec Chavez, la déclaration affirme que l’opposition vénézuélienne « ne respecte pas la constitution, manipule sans scrupule l’information à travers leur monopole médiatique, utilise de fausses organisations de travailleurs, sacrifie des vies humaines et cherche atout prix à aboutir à un coup d’État. » Le MST a accusé le gouvernement des États-Unis d’être derrière les tentatives de déstabilisation du Venezuela et d’avoir comme objectif « de prendre le contrôle de l’accès au pétrole » vénézuélien. « L’histoire de notre continent regorge d’exemples et de tragédies qui ont résulté de la politique impériale des États-Unis » ajoute la déclaration. Les paysans sans Terre ont averti en outre « que ce qui ce passe au Venezuela » pourrait se répéter en Bolivie, au Brésil ou en Équateur, pays qui ont voté contre le néolibéralisme, contre les intérêts des multinationales américaines et contre la zone de libre-échange des Amériques que défend Washington.

Traduction La Gauche