La Gauche

Accueil > Politique canadienne > Plus d’une centaine de personnalités publiques lancent une campagne contre le (...)

COALITION CANADIENNE CONTRE LE BOUCLIER ANTIMISSILE

Plus d’une centaine de personnalités publiques lancent une campagne contre le bouclier antimissile

dimanche 11 avril 2004

Bientôt, le premier ministre du Canada rencontrera le président des ÉU. En retour de l’implication des troupes canadiennes en Afghanistan et à Haïti, mais aussi d’une promesse de participation canadienne au bouclier anti-missiles, le premier ministre tentera de maintenir l’accès sans entraves au marché étasunien donc la fluidité de la frontière, un règlement du conflit du bois d’’oeuvre et la reprise des exportations de boeuf.

En un mot, le Canada essaie désespérément d’effacer son refus diplomatique de cautionner la guerre contre l’Iraq à tout en y participant réellement par des voies détournées. En effet, la mobilisation antiguerre sans précédent du peuple québécois à la veille des élections québécoises avait obligé le gouvernement fédéral à faire ce volte-face pour empêcher le PQ de jouer la carte de la paix contre un fédéralisme belliciste et ainsi gagner les élections.

Une victoire péquiste sur la base de la grande mobilisation anti-guerre du peuple québécois aurait pu relancer le mouvement indépendantiste, la bête noire du capitalisme canadien, tout en créant des difficultés à son contrôle par le PQ. La manoeuvre fédéraliste aura malheureusement non seulement empêcher cette résurgence de l’indépendantisme anti-guerre mais aussi elle aura réussi à relancer l’offensive néolibérale tout comme la défaite du référendum de 1995 avait ouvert les vannes de la première offensive PLQ-PQ du même acabit.

L’adhésion du Canada au projet de bouclier anti-missiles n’est cependant pas encore cuite. L’initiative ci-contre nous permet de nous y opposer. Au fur et à mesure que les mensonges et la barbarie de l’impérialisme étasunien s’étalent au grand jour, le Canada va-t-il en devenir de plus en plus le complice ?

Plus d’une centaine de personnalités d’un bout à l’autre du pays - artistes, scientifiques, intellectuels et personnalités politiques - ont endossé une lettre ouverte au premier ministre Paul Martin pour exiger que le gouvernement canadien refuse toute participation au bouclier antimissile (communiqué de presse). Nous vous présentons ici la version française de cette lettre ainsi que la liste des personnalités qui l’ont signée.

Pour plus de renseignements, veuillez communiquer par courriel avec Sara Kemp, coordonnatrice de la Coalition canadienne contre le bouclier antimissile/Canadian Coalition to Oppose Missile Defence. Ajoutez votre signature La population est invitée à se joindre aux personnalités qui ont déjà signé la lettre ouverte au premier ministre Pour ce faire, il suffit d’envoyer nom et localité par courriel à l’adresse suivante : en mentionnant la version du texte à signer (française ou anglaise).(MB)

Lettre au premier ministre du Canada, le très honorable Paul Martin Monsieur le Premier Ministre,

Nous tenons à exprimer notre profond désaccord avec la décision de votre gouvernement d’associer le Canada au développement du système antimissile des États-Unis.

Ce bouclier antimissile est présenté comme un système défensif. Or, il n’en est rien. En fait, le bouclier antimissile ouvre la porte à une prolifération et à une diversification d’armes et relance la course aux armements, conventionnels et nucléaires. Car lorsqu’un pays sera perçu, même à tort, comme étant totalement ou partiellement à l’abri d’une attaque nucléaire, d’autres pays chercheront à développer leur arsenal et de nouvelles armes permettant de contourner le bouclier. Déjà, le 19 février dernier, la Russie annonçait avoir testé, avec succès, le prototype d’une nouvelle arme hypersonique capable de pénétrer n’importe quel bouclier antimissile (Guardian, 19 février 2004).

Depuis 1997, les documents officiels du Commandement spatial des É.-U. expriment clairement que l’objectif pour le début du 21e siècle est le déploiement dans l’espace de systèmes d’armements capables d’atteindre très rapidement toute cible dans l’espace ou sur Terre. Le bouclier antimissile fait partie intégrante de ces systèmes. D’ailleurs, le plus récent budget des É.-U. prévoit le développement, dès 2005, d’un banc d’essai pour des missiles dans l’espace et l’Aviation des É.-U. a révélé, en février 2004, des projets précis d’armes à déployer dans l’espace.

Nous nous élevons contre le détournement d’énormes ressources collectives qu’entraînera la décision de participer au bouclier, alors que les besoins en matière de santé, d’éducation, de logement, d’environnement et de développement international durable sont criants. Nous croyons fermement que la véritable sécurité passe par le respect des droits humains le plus fondamentaux, une distribution plus équitable des richesses et un monde plus juste. C’est là le type de société que nous voulons, pour nous et nos enfants.

Au cours de la dernière année, la population québécoise et canadienne a clairement exprimé son refus de la guerre. Nous sommes indignés de constater, Monsieur Martin, que votre gouvernement ait tenu un vote sans avoir au préalable organisé une vaste consultation publique sur une question aussi importante pour tous et toutes. D’autant plus, que cette position renverse la politique canadienne d’adhésion aux régimes internationaux de non prolifération, de contrôle des armements et de désarmement des dernières décennies. Comment peut-on justifier autant de précipitation dans une voie potentiellement suicidaire pour la vie humaine elle-même ?

Aussi, Monsieur le Premier Ministre, nous vous demandons de refuser toute participation du Canada au bouclier antimissile.


Les signataires du Québec pour la version française Margaret R Becklake MD, professeur émérite, Université McGill Bernard Bigras, député du Bloc Québécois Daniel Boucher, chanteur Dorval Brunelle, professeur de sociologie, UQAM Bonnie Campbell, professeure de science politique et droit, UQAM Michel Chossudovsky, auteur et professeur de science économique, Université d’Ottawa Denis Chouinard, cinéaste Pierre Dansereau, écologiste Françoise David, militante féministe Jean de Bellefeuille, Conférence religieuse canadienne Richard Desjardins, chanteur Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois Louisette Dussault, comédienne et auteure François Gendron, député d’Abitibi-Ouest, vice-président de l’Assemblée nationale du Québec Louise Harel, députée du Parti Québécois Amir Khadir, Union des forces progressistes Andrée Lachapelle, comédienne Gérald Larose, professeur de travail social, UQAM Georges Lebel, professeur de sciences juridiques, UQAM Louis Marchildon, professeur UQTR Maurice McGregor MD, professeur émérite, Université McGill André Melançon, cinéaste S’ur Mariette Milot, Congrégation des s’urs de l’Assomption de la S.V. de Nicolet Pascale Montpetit, comédienne Wajdi Mouawad, auteur et metteur en scène Mouffe, metteure en scène Normand Mousseau, professeur agrégé, Département de physique de l’Université de Montréal Michel Mpambara, humoriste Madelaine Parent, militante féministe Bruno Pelletier, chanteur Geneviève Rochette, Zapartiste Jean-Louis Roux, comédien Raymond St-Gelais, évêque de Nicolet Pierre Therrien, animateur Annie Trépanier, Université de Montréal Alexandre Trudeau, documentariste Christian Vanasse, Zapartiste Karen Young, chanteuse

Les signataires du reste du Canada pour la version anglaise (la version anglaise du texte ainsi qu’une liste à jour des signataires sont disponibles sur www.ceasefire.ca) Bryan Adams, O.C. musician Sarah McLachlan musician Steven Page of Barenaked Ladies musician Bruce Cockburn, O.C. musician Anton Kuerti, O.C. pianist June Callwood, C.C. author Dr. James Orbinski Nobel recipient John Polanyi, C.C. Nobel Laureate ’Raffi’ Cavoukian, C.M., O.B.C. musician Senator Doug Roche, O.C. fmr diplomat Senator, Very Rev. Lois Wilson, C.C. church leader The Very Rev. Dr. Bill Phipps church leader Mary-Wynne Ashford peace activist Mark Achbar filmmaker Clayton Ruby barrister James George fmr diplomat Jennifer Allen Simons President, Simons Foundation Newton Bowles, C.M., UN Rep Pugwash Stephen Clarkson scholar Michael Mandel scholar Ernie Regehr author activist Joanna Miller peace activist Metta Spencer publisher Barry Zwicker journalist Pierre Berton, C.C. author David Suzuki, O.C. scientist activist Michael Ondaatje author Robert Bateman, O.C. artist Sacha Trudeau filmmaker Shirley Douglas, O.C. actress Naomi Klein author activist Benjamin Butterfield opera singer Lloyd Axworthy, O.C. fmr. foreign minister Hon. Flora MacDonald, C.C. fmr foreign minister Michael Shenstone, M.C. fmr IAEA rep William Warden fmr diplomat Murray Dobbin author Muriel Duckworth, M.C. peace activist Maude Barlow author activist Mel Watkins scholar Judy Rebick author activist Tony Clarke author activist Murray Thomson, O.C. peace activist Michael Byers scholar Joy Kogawa author Jack Layton NDP Leader Paul Moist labour leader John Sigler scholar Susan Aglukark musician Robert Munsch, C.M. author Stompin’ Tom Connors, O.C. musician Fred Penner, CM author Shari Ulrich musician Mel Hurtig, O.C. publisher Linda McQuaig author journalist Rick Salutin journalist Elizabeth May environmentalist Russell Braun opera singer Gilles Duceppe Leader of the Bloc Quebecois Marion Dewar, C.M fmr Ottawa mayor Ed Broadbent former NDP leader George Bowering, O.C. Poet Laureate Ursula M. Franklin, CC peace activist Alexa McDonough fmr NDP leader Rosalie Bertell author activist Dr. Joseph Wong, C.M. peace activist Marilyn Bowering poet Fred Knelman, Phd. author Gordon Laxer, Phd. scholar Roy Miki poet Peggy Mason fmr diplomat