La Gauche

Accueil > International > Résolution sur la République bolivarienne du Venezuela

Rencontre du Forum de San Paulo

Résolution sur la République bolivarienne du Venezuela

vendredi 27 décembre 2002

Ville d’Antigua, Guatemala, du 2 au 4 décembre 2002.

Au nom de 721 déléguéEs membres de 145 organisations provenant de 45 pays et des cinq continents.

La onzième rencontre du Forum de Sao Paulo réunie à Antigua, Guatemala, du 2 au 4 décembre 2002 a adopté la résolution suivante en faveur de la révolution bolivarienne au Venezuela :

De nouveau, les secteurs qui ont perdu le pouvoir par un processus démocratique, suite à sept élections successives, prétendent reprendre leurs anciens privilèges par différentes actions parmi lesquelles se détache une nouvelle tentative de coup d’État fasciste, comme celui du 11 avril 2002. En réalité, ils n’ont jamais accepté l’existence d’une nouvelle constitution qui a été approuvée par référendum par l’immense majorité du peuple vénézuélien.

La menace croissante est réelle et elle mérite d’être dénoncée par toutes les organisations populaires, progressistes et démocratiques du monde particulièrement par celles des peuples latino-américains et de la Caraïbe.

La onzième rencontre du Forum de Sao Paulo a résolu :

D’exprimer son appui au processus révolutionnaire que connaît le Venezuela ainsi qu’à toutes les organisations et mouvements impliqués dans ce projet, expression des mouvements populaires avançant vers une ère de justice sociale fondée sur les principes et les valeurs de la constitution de la République bolivarienne du Venezuela, produit de la volonté populaire.

De faire un appel aux organisations progressistes du continent et du monde représentées pour qu’elles contribuent à expliquer dans leur pays la véritable nature de la révolution bolivarienne et à appuyer la démocratie.

De promouvoir un large accord de solidarité internationale avec le peuple du Venezuela et son gouvernement.
D’exhorter l’OEA, le Centre Carter et la PNUD, pour qu’ils offrent leurs bons offices à la Table de dialogue entre l’opposition et le gouvernement du Venezuela de manière à maintenir le respect de l’État de droit constitutionnellement établi.

Antigua, Guatemala, 4 décembre 2002.

(Traduction La Gauche)