La Gauche

Accueil > Politique québécoise > Option citoyenne > Option citoyenne pour un parti du bien commun, inspiré par le (...)

Option citoyenne pour un parti du bien commun, inspiré par le féminisme

dimanche 21 novembre 2004

(Document préparatoire)

Option citoyenne doit-il se présenter comme un mouvement féministe ?

L’affirmation féministe d’Option citoyenne a provoqué des questionnements tout au long de l’été chez plusieurs, des femmes comme des hommes, par ailleurs favorables à la création d’une nouvelle force politique au Québec. Une " étiquette " féministe pour un parti politique, est perçue par plusieurs comme un empêchement à une mobilisation large de citoyennes et de citoyens en quête d’une réelle alternative politique.

Centré sur la défense du bien commun, le mouvement Option citoyenne se présente depuis ses débuts comme un mouvement de gauche, inspiré par les valeurs féministes, altermondialistes et écologistes.

La promotion de l’égalité de fait entre les femmes et les hommes, la lutte contre l’exclusion, le racisme et toutes les formes de discrimination et de violences - dont celles spécifiques envers les femmes - pour instaurer une plus grande justice sociale, pour développer une société axée sur la solidarité, promouvoir des rapports de respect entre les humains et la nature et entre les humains eux-mêmes constituent des orientations fondamentales dans la promotion du bien commun.

Les valeurs féministes d’Option citoyenne

Option citoyenne porte les valeurs et les revendications mises de l’avant par le mouvement des femmes parce qu’elles sont essentielles au développement d’une société juste et de rapports égalitaires entre les personnes.

Cette adhésion claire aux valeurs féministes trouve son ancrage dans les choix suivants :

. Appuyer les luttes féministes : contre les violences envers les femmes, contre les intégrismes, les mouvements et les idées de droite ainsi que les fondamentalismes religieux qui restreignent l’autonomie des femmes, leur liberté et leurs droits ; dénoncer le masculinisme haineux, le discours de " l’égalité-déjà-là ", et toutes les formes de discrimination ou stéréotypes sexistes et sexuels.

. Poursuivre les objectifs féministes : transformation des rapports entre les sexes en vue d’atteindre une plus grande égalité, un plus grand partage des tâches, une véritable reconnaissance du travail des femmes, le respect de leur intégrité physique et psychologique des femmes, la concrétisation de leurs droits.

Proposition 1 Qu’Option citoyenne travaille à la mise en place de mesures particulières pour permettre l’accès égalitaire des femmes aux institutions politiques.

Proposition 2 Qu’Option citoyenne intègre dans ses analyses et ses prises de position, la perspective de genre qui consiste à déceler l’impact différencié selon les sexes de telle situation, mesure ou politique.

Proposition 3 Que les orientations d’Option citoyenne soient axées sur des valeurs de justice sociale, d’égalité, de paix, de respect de l’intégrité des personnes, en reconnaissant l’importance des luttes pour contrer toutes les formes d’exclusion, de racisme, de discrimination et de violence, dont celles qui continuent de s’exercer envers les femmes dans la sphère privée et publique.

. Adopter des pratiques féministes dans le fonctionnement d’Option citoyenne : parité, recherche de consensus, leadership partagé ou gestion collective du pouvoir, création d’un climat où règne la convivialité et le souci de l’autre, remise en question des rapports de compétition.

Proposition 4 Qu’Option citoyenne vise dans toutes ses instances et comités, la représentation égalitaire des femmes et des hommes et l’équité pour les personnes de différentes appartenances

Proposition 5 Qu’Option citoyenne instaure un mode de fonctionnement qui facilite la prise de parole des femmes et des sans-voix.

Proposition 6 Qu’Option citoyenne privilégie le développement de consensus les plus larges possibles dans l’ensemble de ses instances décisionnelles.

Proposition 7 Qu’Option citoyenne s’applique à développer un leadership partagé et une gestion collective du pouvoir.

***

Une fois ces options clairement énoncées, reprenons la question de départ : Option citoyenne doit-il se présenter comme un mouvement et un futur parti politique féministe ?

Dans la définition de ses valeurs et de ses propositions politiques, Option citoyenne s’inspire de valeurs et de pratiques portées par différents mouvements sociaux de gauche. Il en résulte une conjugaison de principes, de préoccupations et de luttes qui s’appliquent dans les orientations, le programme, les structures et le mode de fonctionnement d’Option citoyenne.

Le défi d’un parti politique de gauche est de pouvoir réellement articuler, au sein d’un parti consacré à la promotion du bien commun, les valeurs et les revendications mises de l’avant par les mouvements sociaux, qu’ils soient altermondialistes, écologistes, anti-racistes ou féministes. Mais Option citoyenne ne représente pas ces mouvements. Ces derniers sont et doivent demeurer autonomes d’un parti politique, tout comme un parti ne peut être uniquement le porte-voix de ces mouvements, même s’il appuie leurs revendications.

. Parce qu’Option citoyenne réunit des militantes et des militants en premier lieu autour de la défense et la promotion du bien commun à travers le Québec ;

. Parce que le mouvement Option citoyenne est soucieux des rapports de respect et d’autonomie qui doivent exister entre les mouvements sociaux et la gauche politique ; Option citoyenne ne veut donc pas se substituer au mouvement des femmes dans la défense des revendications féministes, mais plutôt s’en inspirer pour développer ses propres propositions ;

. Parce qu’Option citoyenne doit viser surtout à appliquer concrètement ses valeurs dans l’ensemble de son fonctionnement et ses prises de position plutôt que d’accumuler des " étiquettes " politiques ;

Le comité de coordination propose :

Proposition 8 Qu’Option citoyenne, tout en affichant clairement ses valeurs féministes, écologistes et altermondialistes, se présente d’abord par son objectif premier : un mouvement politique de gauche voué à la défense et à la promotion du bien commun.